Adieu gaz russe : j’achète un poêle à pellet ! Et voici le guide d’achat

24 minutes de lecture.

Au fur et à mesure que le gaz russe devient aussi rare et cher que le caviar (mais au moins le caviar on peut s’en passer !), l’intérêt pour les solutions de chauffage alternatives se renforcent. Nous avons tous entendu parler des pompes à chaleur (voir envoyé balader un ou deux téléprospecteurs particulièrement collants). Mais une autre solution qui fait beaucoup moins parler d’elle réside dans le chauffage au bois. Il existe bien sur d’innombrable types d’appareils pour se chauffer au bois; mais parmi cette offre pléthorique; le poêle à pellet représente la solution la plus économique, écologique, technologique et confortable.

Un poêle à granulé

Les poêles à granulés sont populaires pour leur capacité à allumer et maintenir des feux de manière beaucoup plus automatisées que les autres formes de poêles à bois. De plus comme ils optimisent la carburation des pellets, ils doivent être considérés comme une des formes la plus efficace du poêle à bois (avec le poêle masse – mais nous y reviendrons dans un article à venir).

Les poêles à granulés sont parfaits pour des personnes qui veulent bénéficier d’un chauffage plus écologique, plus « souverain » (comprenez ne faisant pas appel à des pays étrangers) et pourtant aussi confortable que les modes de chauffages majoritaires en ce moment (principalement le chauffage au gaz).

J’ai donc élaboré ce guide d’achat complet des poêles à granulés pour vous expliquer :

  • Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un poêle à granulés
  • Les principaux points à prendre en compte pour préparer votre achat
  • Les points les plus importants à vérifier sur le modèle que vous envisagez d’acheter

Le menu vous plait ? Alors, allez hop c’est parti !

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un poêle à pellets

Les principales choses à savoir avant d’acheter un poêle à granulés sont qu’il peut s’agir d’appareils relativement grands et volumineux, qu’ils nécessitent une source d’électricité, qu’ils ne peuvent utiliser que des granulés comme combustible, que l’air vicié doit être évacué à l’extérieur et qu’il peut être possible d’injecter l’air frais nécessaire à la combustion dans le poêle depuis l’intérieur ou l’extérieur de votre maison.

Voici les principales choses que vous devez savoir avant d’acheter un poêle à granulés :

  • Les poêles à granulés peuvent être des appareils relativement grands. Selon le modèle, un poêle à granulés peut être un appareil de grande taille et peut se révéler imposant dans une pièce plus petite. A contrario un poêle à bois traditionnel (un poêle à bois-bûche) est beaucoup moins intrusif dans une pièce et s’installe plus facilement dans une cheminée ouverte. Cela étant dit sachez qu’il existe également des poêles à granulés encastrables pour les cheminées en maçonnerie, mais c’est généralement nettement plus couteux.
  • Les poêles à granulés ont besoin d’une source d’électricité. Tous les poêles à granulés (sauf les versions non électriques très spécifiques) doivent être branchés sur le réseau électrique de la maison. Ils sont généralement équipés d’un cordon d’alimentation à l’arrière de l’appareil avec une prise standard à brancher dans n’importe quelle prise électrique de la maison.
  • Les poêles à granulés ne peuvent utiliser que des granulés comme combustible. Selon le modèle de poêle, il se peut également que vous ne puissiez brûler que des granulés de bois (et non d’herbe ou de paille), qui constituent le type de combustible le plus courant pour les poêles à granulés. Vous ne pouvez pas brûler de bûches de bois traditionnelles dans un poêle à granulés.
  • Les poêles à granulés doivent évacuer l’air vicié à l’extérieur. Comme les poêles à granulés contiennent un véritable feu, l’air évacué par le poêle doit être évacué hors de votre maison. Une façon courante de le faire est d’avoir un conduit d’évacuation qui s’étend verticalement hors de votre maison jusqu’au-dessus de la ligne de toit (cela est exigé par l’arrêté du 22 octobre 1969 en France), ou il peut être possible d’évacuer à travers une cheminée existante, dont vous devrez tuber le conduit (elle devient alors inutilisable pour d’autres choses que le poêle à bois). Seconde méthode pour extraire les gaz de combustion à l’extérieur : poser le conduit à l’extérieur de la maison, ainsi fixé à la façade.
  • L’air « propre » peut être injecté dans l’appareil depuis l’intérieur ou l’extérieur. Selon l’endroit où le poêle à granulés doit être installé et les exigences des codes/règlements de construction locaux (voir les réglementations ici : https://www.chaleur-o-naturel.fr/evacuation) , un poêle à granulés peut prendre l’air directement dans la pièce ou l’évent peut être prolongé à travers un mur extérieur d’une maison pour prendre l’air de l’extérieur. Cela à un impact sur sa performance : l’air étant ensuite rejeté à l’extérieur après la combustion; utiliser l’air déjà chauffé de votre maison représente une perte thermique. En effet cela va créer une dépression dans la pièce: le volume d’air rejeté par la cheminée devra être compensé par un apport d’air. L’air froid extérieur s’infiltrera donc à l’intérieur réduisant ainsi la performance thermique de votre maison. Prendre cet air directement à l’extérieur ne créé par contre aucune dépression dans la pièce et n’entraine par conséquent pas d’infiltration d’air froid extérieur.

Ce qu’il faut prendre en compte avant d’acheter un poêle à pellets

Avant d’acheter un poêle à granulés pour une maison, un certain nombre de choses doivent être prises en compte pour s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes lors de l’installation, comme l’alimentation électrique et la ventilation.

Les principaux éléments à prendre en compte avant d’acheter un poêle à granulés sont l’emplacement du poêle, le mode d’évacuation des cendres et des gaz, la présence d’une prise électrique à proximité, l’approvisionnement en granulés, les coûts d’achat, d’installation et de fonctionnement.

Les éléments à prendre en compte lors de l’achat d’un poêle à granulés sont les suivants :

  1. La zone à chauffer par le poêle.
  2. L’emplacement du poêle.
  3. Comment le poêle sera ventilé, tant pour l’air propre que pour l’air usé.
  4. Comment le poêle sera alimenté en électricité.
  5. Si le poêle peut être utilisé avec un générateur pendant une panne de courant.
  6. Ce sur quoi le poêle sera posé.
  7. Comment le poêle se conformera aux codes et règlements locaux en matière de construction.
  8. Comment vous vous approvisionnerez en granulés et où les sacs seront stockés.
  9. Les coûts d’achat, d’installation et de fonctionnement.
  10. Si votre assurance habitation couvre l’utilisation d’un poêle à granulés.

Nous abordons plus en détail ci-dessous ces éléments à prendre en compte concernant les poêles à granulés.

1. Zone à chauffer

La taille et l’emplacement de la zone que vous souhaitez chauffer avec un poêle à granulés peuvent influer sur un certain nombre de choses, notamment la taille du poêle requis, le type de poêle requis et l’endroit où le poêle devra être installé.

Avant d’acheter un poêle à granulés, il est donc important de réfléchir à la surface de votre maison que vous souhaitez chauffer avec un poêle à granulés. Si vous ne cherchez à chauffer qu’une seule pièce (comme c’est souvent le cas), un poêle à granulés traditionnel autoportant à air chaud peut suffire.

Cependant, si vous cherchez à chauffer toute votre maison avec un poêle à granulés, vous devrez peut-être vous tourner vers des poêles capables de transférer plus efficacement la chaleur dans la maison ou simplement de fournir plus de chaleur, comme par exemple :

  • Poêles à granulés hydro : chauffe de l’eau sanitaire et chauffage
  • Poêles à pellets à conduit : souffle de l’air chaud dans votre maison – nécessite un circuit d’air forcé
  • Chaudières pour poêles à granulés : des chaudières classiques chauffant de l’eau pour les radiateurs et l’eau chaude sanitaire.

2. Emplacement du poêle

Un poêle à granulés doit avoir un conduit pour évacuer les gaz de combustion et , dans de nombreux cas, une arrivée d’air pur. Soit une sortie et une arrivée d’air.

Pour que la ventilation soit possible, les poêles à granulés doivent donc être placés contre un mur extérieur de la maison, ou dans une cheminée ouverte ou à côté d’une cheminée si l’on cherche à ventiler par celle-ci plutôt que par un mur extérieur.

Si vous cherchez à chauffer une maison entière plutôt qu’une seule pièce, vous devrez également considérer comment la chaleur sera transférée entre les pièces. Pour les maisons peu cloisonnées, l’installation d’un poêle à granulés plus central sera utile, tout comme l’installation d’un poêle à granulés hydro connecté au système de chauffage central.

3. Exigences en matière de ventilation

Les poêles à granulés utilisent un véritable feu pour générer de la chaleur et, par conséquent, tout l’air résiduel d’un poêle à granulés doit être évacué directement hors de la maison (puisqu’il contient des gaz nocifs comme du monoxyde de Carbonne).

Les poêles à granulés étant des appareils à induction forcée, ils n’ont généralement pas les mêmes exigences thermiques en matière de ventilation que les poêles à bois traditionnels. Cela signifie qu’il est possible d’installer un conduit d’évacuation horizontal à travers un mur extérieur d’une maison (le conduit se dirigeant ensuite verticalement sur le côté de la maison jusqu’au-dessus de la ligne de toit).

Cependant, dans de nombreux cas, il est également possible de faire passer le conduit par une cheminée existante. L’une ou l’autre de ces options peut s’avérer bien moins coûteuse et bien plus esthétique que l’installation d’un conduit de fumée directement sur le toit. Pensez néanmoins à faire tuber le conduit par un professionnel agréé.

En fonction de la situation individuelle et des réglementations et codes de construction locaux, il peut être possible d’évacuer l’air frais à l’intérieur ou à l’extérieur en laissant l’évent tel quel ou en prolongeant l’évent d’air d’admission à travers le mur vers l’extérieur.

4. Alimentation électrique

Comme les poêles à granulés sont des appareils électriques, vous devez réfléchir à la manière dont vous allez les alimenter avant d’en acheter un. Les poêles à granulés sont livrés avec un cordon d’alimentation standard que vous pouvez brancher dans n’importe quelle prise électrique à portée du câble. Un poêle à granulés doit être branché directement sur une prise électrique et ne doit pas être utilisé avec une quelconque rallonge. AInsi avant de l’acheter, réfléchissez bien à son emplacement et faites installer une prise le cas échéant.

5. Alimentation électrique de secours

Les poêles à granulés ne fonctionnent pas sans alimentation électrique. Avant d’acheter un poêle à granulés, réfléchissez à la manière dont vous fournirez l’électricité pendant les coupures de courant, par exemple en utilisant une batterie de secours ou un générateur.

Certains modèles de poêles à granulés peuvent être achetés avec des batteries de secours en option, mais si vous utilisez un générateur, vérifiez auprès du vendeur ou du fabricant ce qui est compatible avec votre modèle de poêle.

6. Le foyer

Les poêles à granulés étant des appareils à combustible solide, il est généralement nécessaire de les placer sur une plate-forme appropriée, appelée foyer.

Demandez à un installateur local de confirmer ce qui est nécessaire dans votre cas particulier et quelle forme d’âtre ou de tampon d’âtre peut être nécessaire en fonction des matériaux de votre sol et des réglementations locales. Par exemple, sur un sol en parquet; il vous faudra à minima une plaque de métal sous l’appareil pour éviter que d’éventuelles braises ne mettent le feu à votre maison.

7. Les normes relatives à l’installation de l’appareil : la DTU 24.1

Un poêle à granulés doit être installé conformément aux directives du fabricant et aux règles posées par le Document Technique Unifié ou DTU 24.1.

Cela comprend des éléments tels que les distances de dégagement par rapport aux objets combustibles et les exigences en matière de conception, de test et d’entretien des conduits de cheminées.

Sur l’ensemble des aspects liés à l’installation d’un poêle, la norme française DTU fumisterie liste et résume les bonnes pratiques pour la réalisation des conduits de cheminées, à tirage naturel comme à extraction mécanique. Il traite de l’ensemble des appareils de chauffage sans limitation de puissance. Tous les types de combustibles sont concernés, qu’il s’agisse de gaz naturel, de fioul, de bois, de charbon ou autres granulés. Il est disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB. Des très nombreux résumés existent aussi sur internet : par exemple celui-ci.

8. Approvisionnement et stockage des pellets

Les pellets appropriés doivent être utilisés avec les poêles à pellets. Avant d’acheter un poêle à granulés, il est donc important de réfléchir à la manière dont ces granulés seront obtenus (en ce moment on observe une certaine pénurie) et à l’endroit où ils seront stockés dans votre maison. Les sacs de granulés s’achètent généralement par poids de 15 kg, ou à la tonne/demie tonne en bigbag.

Pour qu’un poêle à granulés soit rentable, vous devez vous assurer que vous pouvez vous procurer des granulés localement.

Vous devrez également vérifier quel type de pellets (généralement des pellets de sous-produits du bois) et quelle qualité de pellets doivent être utilisés avec un modèle particulier de poêle à pellets.

Par exemple, le fabricant du poêle à granulés peut exiger que vous ne brûliez que des granulés de bois conformes à la classe de qualité A1 (la meilleure et la plus chère).

Par conséquent, assurez-vous que vous êtes en mesure de vous procurer le type et la qualité de granulés requis (à un prix raisonnable pour maintenir les coûts de fonctionnement au minimum) avant d’acheter un poêle à granulés.

Comme les sacs de granulés sont souvent moins chers lorsqu’ils sont commandés en gros, vous devrez réfléchir à l’endroit où vous les stockerez. Notez aussi que les granulés ne peuvent être stockés que dans des endroits bien secs : s’ils prennent l’humidité il se désagrègeront et seront polluant à la combustion voir inutilisables.

9. Coûts d’achat, d’installation et de fonctionnement

Les poêles à granulés contiennent une série de composants électroniques et mécaniques et leur coût d’achat peut donc être plus élevé en moyenne par rapport aux autres formes de poêles à bois.

Toutefois, comme les poêles à granulés ne sont généralement pas soumis aux mêmes exigences en matière de ventilation que les poêles à bois à tirage naturel, le coût moyen d’installation peut être inférieur à celui des poêles à bois (en cas de ventilation directe à travers un mur extérieur).

Les frais de fonctionnement comprennent les pellets, l’électricité et l’entretien. Le coût des pellets et de l’électricité peut varier considérablement en fonction de la zone de résidence, il est donc important de les évaluer avant l’achat.

Il y a plus de pièces mobiles dans un poêle à granulés que dans d’autres formes de poêles à bois et les coûts d’entretien peuvent donc être plus élevés plus tard dans la vie du poêle lorsqu’ils commencent à s’user, par rapport aux poêles à bois traditionnels qui n’ont pas de pièces mobiles.

Il est donc important de prendre ces coûts en considération avant d’acheter un poêle à granulés, car il est toujours utile de vérifier si d’autres formes d’appareils de chauffage résidentiel ne seraient pas plus appropriées à long terme.

10. Vérifiez que votre assurance habitation couvre l’usage d’un poêle

Avant d’acheter un poêle à granulés, vérifiez si votre assurance habitation couvre l’utilisation d’un tel appareil de chauffage à combustible solide et demandez des devis si ce n’est pas le cas.

Ce qu’il faut rechercher lors de l’achat d’un poêle à pellets

S’il y a des choses à prendre en compte avant d’acheter un poêle à granulés, il y a aussi un certain nombre de choses que vous devez rechercher lorsque vous achetez un poêle à granulés.

Les principaux éléments à prendre en compte lors de l’achat d’un poêle à granulés sont la puissance calorifique correspondant à la surface à chauffer, le taux d’efficacité de la combustion, la capacité de la trémie, le coût d’achat, la période de garantie, la disponibilité des pièces de rechange et le fait que le poêle soit certfié / labellisé

La liste des éléments à prendre en compte lors de l’achat d’un poêle à granulés est la suivante :

  1. Type de poêle à granulés
  2. Production de chaleur
  3. Taux d’efficacité
  4. Cote d’efficacité énergétique
  5. Facilité de nettoyage et d’entretien
  6. Capacité de la trémie
  7. Type de combustible pour granulés requis
  8. Durée de vie du poêle et période de garantie
  9. Contrôle thermostatique
  10. Poêles à granulés approuvés (EPA, etc.)
  11. Coût d’achat
  12. Alimentation de secours
  13. Apparition
  14. Pièces de rechange
  15. Visibilité et esthétique de la flamme

1. Type de poêle à granulés

Dans la plupart des cas, lorsqu’il s’agit de chauffer un seul espace ouvert, quelques pièces ou une petite maison, l’achat d’un poêle à granulés à air standard peut être suffisant.

Les poêles à granulés pour le chauffage des locaux, qui utilisent une soufflerie de distribution pour disperser la chaleur dans la ou les pièces, sont les plus courants. L’air chaud sort alors par la grille avant du poêle et chauffe très bien la pièce.

Cependant, si vous cherchez à chauffer une maison entière (plus grande), vous devrez peut-être envisager un poêle ou une chaudière à granulés de bois, qui peut être raccordé au chauffage central ou utiliser une série de conduits pour déplacer l’air chaud dans la maison. N’hésitez pas à discuter de votre situation et de vos besoins avec un installateur local pour comprendre quel type de poêle à granulés vous convient le mieux.

2. Production de chaleur

La puissance thermique maximale d’un poêle à granulés doit correspondre à la taille de la zone qu’il doit chauffer.

Un poêle à granulés sous-dimensionné peut avoir du mal à maintenir la chaleur dans la ou les pièces, tandis qu’un poêle surdimensionné peut rendre la température trop chaude et inconfortable et gâche du pellet.

La puissance calorifique d’un poêle à granulés est généralement indiquée en BTU ou en kW (en France on parle plutôt en KW mais la mention en BTU existe aussi).

Beaucoup de modèle de poêle sont dotés d’un contrôle thermostatique, ce qui permet de contrôler avec plus de précision la température ambiante souhaitée.

Vous pouvez consulter : quelle puissance de poêle pour quel besoin de chauffage ?

3. Efficacité de la combustion

Les poêles à granulés sont des appareils de chauffage résidentiels à combustible solide très efficaces grâce à une série de capteurs et à une unité de commande centrale qui optimisent toujours les feux pour obtenir le meilleur rapport combustible/air. Ils ont généralement un rendement autour de 80% (et jusqu’à 85% environ)

Si vous recherchez le poêle à granulés le plus efficace, c’est-à-dire celui qui génère le plus de chaleur à partir de chaque morceau de combustible et qui produit un minimum de déchets sous forme de cendres et d’émissions, recherchez un poêle à granulés à haut rendement (plus de 85%).

Un taux d’efficacité de combustion plus élevé peut signifier que vous obtenez davantage de votre combustible, mais cela peut également entraîner un prix plus élevé pour le poêle.

4. Efficacité énergétique

Alors que l’efficacité de la combustion fait référence à la façon dont un poêle convertit le combustible en chaleur utilisable, l’efficacité énergétique fait référence à la consommation d’électricité.

Étant donné que les poêles à granulés ont besoin d’une source d’électricité pour fonctionner, l’achat d’un poêle à granulés ayant une meilleure efficacité énergétique peut faire une petite différence à long terme, mais ce n’est peut-être pas un facteur si important lors du choix d’un poêle à granulés par rapport aux autres.

5. Facilité de nettoyage

Pour que les poêles à granulés conservent leur haut niveau d’efficacité, ils doivent être nettoyés et entretenus régulièrement, conformément aux directives du fabricant.

Il s’agit généralement de retirer les cendres du bac à cendre et de nettoyer la sortie des gaz avant chaque feu, mais cela peut également inclure le nettoyage périodique de la trémie.

Les poêles à granulés devraient rendre ce processus plus simple en fournissant des caractéristiques telles que des bacs à cendre amovibles, mais il est toujours utile de vérifier qu’un modèle particulier de poêle aidera à rendre le processus de nettoyage aussi facile que possible.

6. Capacité de la trémie

Les poêles à granulés disposent d’un système de stockage intégré pour les granulés, appelé trémie.

Chaque modèle de poêle à granulés a sa propre capacité de trémie où un nombre maximum de granulés peut être stocké dans le poêle à tout moment. Une trémie de plus grande capacité peut signifier des feux plus longs sans que vous ayez à intervenir (en clair plus d’autonomie)

La capacité de la trémie est généralement exprimée en poids, en kg quand est en France. Avec un taux de combustion de 0,7 à 1,5 kg/h (selon l’intensité du travail du poêle), un poêle de 6kw peut généralement fonctionner pendant 24 heures en continu sans interventions.

Si vous souhaitez faire de longs feux avec votre poêle à granulés sans avoir à remplir régulièrement la trémie, il est préférable de choisir un poêle dont la trémie a la plus grande capacité.

7. Type de combustible à granulés

Les poêles à granulés exigent généralement l’utilisation de granulés de bois comme combustible, mais dans certains cas, les fabricants peuvent autoriser une certaine quantité de combustible contenant du maïs. Les fabricants de poêles à granulés peuvent aussi souvent indiquer la qualité des granulés pour lesquels le poêle a été conçu.

Il vaut donc la peine de chercher un poêle à granulés qui brûle le type et la qualité de granulés disponibles localement, car les coûts de combustible peuvent commencer à s’accumuler si la livraison de certains types de granulés peut être un problème.

8. Espérance de vie et garantie

Les poêles à granulés peuvent généralement durer plus de 10 ans avant que des problèmes ne commencent à apparaître et que des pièces doivent être remplacées pour aider à maintenir un poêle plus longtemps.

Les poêles à pellets des marques les plus réputées sont généralement de meilleure qualité et ont une meilleure durée de vie, mais le prix d’achat est généralement plus élevé.

Les poêles à granulés bénéficient également d’une période de garantie standard pendant laquelle les réparations et les pièces de rechange sont couvertes par le fabricant (le poele peut avoir une durée de garantie supérieure certaines pièces qui le compose… ce qui veut dire que la garantie ne s’applique qu’a certaine partie de l’appareil)

La recherche de poêles à granulés avec des garanties plus longues peut être un signe que le fabricant a davantage confiance dans le produit.

9. Contrôle thermostatique

De nombreux poêles à granulés modernes peuvent être dotés d’une fonction de contrôle thermostatique qui permet au poêle d’ajuster automatiquement le taux de combustion en fonction de la température actuelle et de la température prévue de la pièce, au lieu de se contenter d’un simple réglage de la puissance de chauffage. Il est également possible de connecter certains poêles à granulés à un thermostat existant dans votre maison.

Si vous souhaitez une automatisation maximale de votre poêle à granulés, optez pour un contrôle thermostatique.

10. Certification du Poêle

Les poêles certifiés sont garantis conformes aux normes de chauffage actuelles en matière de sécurité et d’efficacité. C’est donc un point important à prendre en compte

L’organisme d’homologation varie selon l’endroit où vous vivez, mais les poêles agréés les plus courants sont ceux qui sont certifiés EPA ou approuvés par la DEFRA.

Le marquage CE (Conformité Européenne) garantit que ce produit est conforme aux exigences de l’UE pour la sécurité, de santé et d’environnement, à la fois durant sa production mais aussi lors de son utilisation finale.

De même le label Flamme Verte, coconstruit entre l’ADEME et les fabricants nationaux, garanti la performance thermique et écologique du Poêle.

Même s’il n’est pas Français, L’écolabel Nordic Swan – établi en 1989 – est en vigueur en Suède, en Norvège, en Islande, au Danemark et en Finlande. Les produits labellisés sont parmi ceux du marché qui ont le moins d’impact sur l’environnement. Seuls les meilleurs poêles du marché obtiennent cette certification, ainsi certains constructeurs le mentionne y comprit pour des ventes en France.

11. Coût d’achat

Les poêles à granulés étant des appareils de chauffage volumineux et complexes, leur coût d’achat peut être en moyenne supérieur à celui d’un autre type de poêle à bois.

Toutefois, ce coût est souvent compensé par le fait que les coûts d’installation peuvent être moindres par rapport aux poêles à bois. Recherchez le bon prix pour le poêle à granulés qui vous convient, car attendez-vous à ce que les poêles à granulés moins chers vous coûtent plus cher en entretien et en pièces de rechange.

12. Alimentation de secours

Comme les poêles à pellets ont toujours besoin d’une alimentation électrique pour fonctionner, une forme d’alimentation de secours peut être importante en cas de panne de courant.

Si vous craignez des coupures de courant, il vaut la peine de chercher un poêle à granulés qui offre une alimentation de secours sous forme de batteries (généralement en option) ou des appareils dont le fabricant indique qu’il peut être utilisé avec un générateur.

13. Apparence

Comme les poêles à granulés sont des appareils relativement grands qui peuvent se démarquer dans une pièce, il vaut toujours la peine d’opter pour un poêle qui s’adapte au décor de votre maison et à un style que vous apprécierez.

14. Pièces de rechange

Les poêles à granulés ont un certain nombre de composants internes mobiles et électriques et vous pouvez donc vous attendre à ce qu’un ou plusieurs de ces composants doivent être remplacés au cours de la vie du poêle. Il vaut donc la peine de chercher un poêle à granulés qui offre une gamme complète de pièces de rechange disponibles en cas de problème. Vérifiez qu’une liste complète de pièces de rechange sera disponible pour votre poêle à granulés.

15. Visibilité et esthétique de la flamme

Une grande partie du charme de toute cheminée ou poêle est la possibilité de voir les vraies flammes et le plaisir qu’elles procurent. Les poêles à granulés offrent généralement des flammes visibles à travers un panneau de verre situé à l’avant de l’appareil. Il est important de trouver un poêle offrant une bonne vue sur le feu et des flammes que vous aimerez regarder.

L’aspect des flammes peut varier d’une marque à l’autre et d’un modèle à l’autre. Il est donc toujours utile de voir un poêle à granulés en fonctionnement si vous le pouvez avant de l’acheter.

Laisser un commentaire