Les pompes à chaleur sont elles écologiques ?

5 minutes de lecture.

Quelle quantité de CO2 est produite lors de la fabrication d’une pompe à chaleur ?

Les pompes à chaleur, comme toute technologie renouvelable, ont besoin d’énergie pour être produites et de matières premières pour être construites. Elles ont toutes un  » coût  » initial pour notre environnement, du fait de l’extraction des matériaux du sol et de l’énergie qu’elles consomment pendant le processus de fabrication. Si les métaux et les composants du gaz réfrigérant (fluide de travail) de la pompe à chaleur elle-même sont recyclés à la fin de sa vie économique, cela devrait, dans une large mesure, contribuer à atténuer ce coût environnemental initial. (NB : par rapport à une source d’énergie non renouvelable, la pompe à chaleur aura été amortie plusieurs fois au cours de sa vie).

Comme il existe actuellement peu de recherches sur les chiffres exacts de CO2 et de consommation d’énergie générés/utilisés lors de la fabrication d’une pompe à chaleur, nous ne pouvons que vous donner une idée de la production et des économies de CO2 réalisées par les pompes à chaleur par rapport aux autres méthodes de chauffage sur le marché.

Quel impact environnemental ont les potentielles fuites de réfrigérant ?

Le fluide frigorigène (réfrigérant HFC [Hydrofluorocarbone]) contenu dans la pompe à chaleur étant susceptible de nuire à l’environnement, plus encore que le CO2 lui-même, il doit être éliminé ou recyclé conformément à la loi. Le fluide frigorigène HFC – désormais majoritairement utilisé –  est en soi « respectueux de la couche d’ozone ». L’époque où les gaz CFC [Chloroflurocarbone] étaient utilisés dans les réfrigérateurs, les climatiseurs et les aérosols du monde entier est révolue.

Le tableau ci-dessous donne une idée de la nocivité de ces gaz pour notre environnement par rapport au CO2.

Type de gazIndice de nocivité pour la couche d’ozone
HFC R134A, R407C, R134A1,9
Hydrocarbone, HC1
Dioxide de carbone, CO²7

Même s’il est plutôt rare que le gaz réfrigérant HFC de la pompe à chaleur ne s’échappe de l’unité,le graphique ci-dessous fournit une représentation visuelle des dommages qu’il causera à l’environnement. 

Des chercheurs anglo-saxons ont supposé qu’une pompe a chaleur perdait environ  2 kg de ce gaz au cours des 20 ans de vie de l’unité. Ils ont ensuite comparé ce chiffre à d’autres méthodes de chauffage disponibles et à leur production de CO2 au cours de leur vie.

Tableau des fuites de fluide de la pompe à chaleur

Comparaison des pompes à chaleur et des systèmes CVC traditionnels en termes d’attrition de la couche d’ozone (Source : Gouvernement du Royaume-Uni)

Les chiffres proviennent d’une maison qui utilise 3 900 kWh d’eau chaude et 11 000 kWh de chauffage, avec des hypothèses générales sur les rendements de chaque technologie.

Les économies de CO2 des pompes à chaleur

Comme pour toute technologie de chauffage à énergie renouvelable, il est conseillé de limiter les pertes de chaleur du logement dans lequel il est installé, en l’isolant autant que possible. Cela contribue grandement à l’efficacité de la solution globale et réduit le temps de fonctionnement de la pompe à chaleur, ce qui vous permet de réaliser des économies sur les coûts d’exploitation.

Quelle quantité de CO2 est économisée grâce à l’utilisation d’une pompe à chaleur ?

Comme les pompes à chaleur ont besoin d’électricité pour fonctionner, plus le COP (coefficient de performance) de votre pompe à chaleur est élevé, plus vous extrairez d’énergie de l’air ou du sol par unité d’électricité utilisée pour faire fonctionner la pompe.

Le tableau ci-dessous vous donne une représentation visuelle des avantages en termes de CO2 du fonctionnement d’une pompe à chaleur par rapport aux méthodes de chauffage au fioul ou au gaz naturel. Les lignes bleue, jaune et verte indiquent le niveau d’écart de pollution entre les méthodes de production du réseau national (nucléaire, charbon, etc.). La ligne verte indique celle d’un réseau futur alimenté principalement par des méthodes renouvelables. Pour ceux qui combinent une pompe à chaleur avec de l’électricité produite par un panneau solaire ou une éolienne, les rendements seront similaires (voire légèrement inférieurs car l’électricité du réseau national sera toujours utilisée pour alimenter l’appareil lorsqu’il n’y a pas de vent ou de soleil).

Production de CO2 des pompes à chaleur par rapport aux systèmes de chauffage pétrole et gaz (source gouvernement du Royaume Unis)

Compte tenu des chiffres actuels de 0,5, il est nécessaire d’avoir un COP d’environ 1,72 pour égaler la pollution causée par le chauffage au fioul.

Autres impacts environnementaux

Il convient également de noter que, contrairement à d’autres technologies d’énergie renouvelable plus visibles, les pompes à chaleur ont peu d’impact sur les environs. Un problème potentiel, cependant, est le cas du bruit des pompes à chaleur à air. C’est pour cette raison que l’obtention d’un permis de construire peut être nécessaire (plus d’informations à ce sujet ici). Le niveau de bruit émis par les systèmes varie cependant considérablement, il est donc nécessaire de se renseigner auprès des fabricants.

Laisser un commentaire