Chaudière biomasse : Prix, avantages… Tout savoir

18 minutes de lecture.

Malgré leur excellente réputation, il peut y avoir une certaine confusion autour des chaudières à biomasse, notamment en ce qui concerne la question de savoir si elles constituent une option viable pour le chauffage de la maison. Pour dissiper certains mythes et incertitudes concernant les chaudières à biomasse, voici un petit article qui va remettre les brûleurs en place ! Fonctionnement, efficacité, adéquation à vos besoins, avantages, prix, aides… Dans quelques minutes vous saurez tout sur les solutions de chauffage à bois !

Qu’est ce que la biomasse  ou la bio-energie ?

La biomasse et la bioénergie sont en fait le résultat de la combustion de tout ce qui est organique pour créer du combustible, de l’électricité ou de la chaleur. 

Cela signifie que nous pouvons créer de l’énergie à partir de déchets (économie circulaire) et que le CO2 émis par la combustion de cette biomasse à été compensée quand cette biomasse était vivante et qu’elle absorbait donc du CO2.

Il existe 3 grands types de biomasse : 

  • La biomasse solide, issue des forêts et de l’industrie forrestière : on y retrouve la sciure ou le bois généralement commercialisée sous forme de pellets et de granulés pour les poêles à bois.Bien sur la bonne vieille bûche qui “chante et danse” dans la cheminée fait partie de cette famille.
  • La biomasse issue de l’agriculture: comme le lisier ou les différentes pailles. Voir même la bouse de vache qui peut être brûlée comme la toube…
  • La biomasse dite « fermentescible »on y retrouve les fumiers ou plus généralement les boues d’épuration.Ce type de biomasse est plus utilisée pour la production de bio-gaz. Heureusement, vous imaginez la livraison de fumier devant les voisins dans leur joli pavillon tout propret ? Ceci dit, cela me ferait bien rire quant à moi.

L’énergie issue de la biomasse est considérée comme renouvelable ou propre. Par le choix d’une chaudière biomasse, vous pourrez  produire de l’eau chaude et du chauffage en respectant l’environnement. En effet tout le principe est que la quantité de CO2 rejetée par la combustion du matériau a été plus que compensée par l’absorption du CO2 quand le matériau était vivant. Mais je l’ai déjà dit, vous aurez raison de me dire que je radote.

Lorsque l’on envisage des options de chauffage renouvelable, une chaudière à biomasse ne doit pas être ignorée. Avec différents modèles adaptés à différents types de combustibles et à différentes applications, les chaudières à biomasse peuvent répondre aux besoins en chauffage renouvelable de pratiquement n’importe quelle maison ou système de chauffage renouvelable intégré. À l’instar des autres technologies renouvelables, les chaudières à biomasse domestiques ont fait des progrès considérables ces dernières années !

Qu’est-ce qu’une chaudière à biomasse ?

Ce système de chauffage renouvelable est disponible en plusieurs variantes, dont les capacités et les prix varient selon le type. Les principaux types fréquemment utilisés, et que nous allons aborder, sont 

  • les chaudières à granulés de bois, 
  • les chaudières à copeaux de bois (Pellets)
  • les chaudières à bûches de bois. 

Ce sont vos meilleures options en matière de chaudière à biomasse domestique (voir même industrielle, après tout ce n’est qu’une question de taille de machine), principalement en raison de leur bon rendement pour la production de chaleur et de la disponibilité du combustible qu’elles utilisent (le bois donc).

En termes simples, les chaudières à biomasse constituent une alternative écologique et durable aux chaudières à gaz ou à mazout standard utilisées dans nos foyers. Elles sont polyvalentes, abordables, durables et, surtout, elles sont à l’épreuve du temps. Or, nous l’avons vu dans la section consacrée aux matériaux écologiques : le premier critère de l’écologie, c’est la durabilité 

Comment fonctionnent les chaudières à biomasse ?

L’un des principaux arguments de vente d’une chaudière à biomasse est sa facilité d’utilisation et son sens de la simplicité. Ce système de chauffage renouvelable fonctionne de la même manière que la chaudière existante de votre maison, ce qui facilite grandement le passage du chauffage traditionnel à combustible fossile à une solution plus écologique.

Le chauffage à la biomasse fonctionne en brûlant le combustible naturel prévu pour votre système spécifique, qu’il s’agisse de granulés de bois, de bûches ou de copeaux de bois. Pour que la chaudière continue à fonctionner, elle doit être alimentée en combustible. Cette opération peut être automatisée ou manuelle, selon vos préférences et votre budget. 

Plus précisément, dans le cas des chaudière à pellets ou granules : ils sont ocké dans un silo placé dans une pièce sèche relativement proche de la chaudière (mais pas forcément à proximité immédiate). Ce silo est raccordé à la chaudière soit par une vis sans fin qui achemine le bois vers la chaudière. Ils passent ensuite dans le brûleur à granulés : Là bien sur ils brûlent (c’est quand même le principe !) et la chaleur dégagée va être transportée par un liquide caloporteur soit votre circuit de chauffage déjà en place (vos radiateurs ou plancher chauffant) soit vers votre ballon d’eau chaude pour l’eau chaude sanitaire.

Sur la partie inférieure de la chaudière, un bac à cendres ou cendrier collecte les cendres. Il devra être vidé régulièrement et sera au top pour doper votre compost. La fumée quant à elle sort par une cheminée, mais ça vous l’aurez deviné je pense.

Votre système de chauffage à la biomasse nécessitera plutôt peu d’entretien pour fonctionner, mais les cendres qui s’accumulent lors de la combustion du combustible devront être enlevées de temps en temps, et un entretien régulier de la chaudière à biomasse est indispensable : en France les systèmes à combustion doivent être révisés chaque année.

Bûches, granulés, pellets : quel combustible pour votre chaudière biomasse ?

Il est important de réfléchir au combustible de la chaudière à biomasse qui conviendra le mieux à votre maison, ainsi qu’à la logistique de l’approvisionnement en combustible sur une base régulière. Jetons un coup d’œil aux principaux types de combustible de biomasse ci-dessous :

Les copeaux de bois : Les copeaux de bois sont de petits morceaux de bois provenant de bûches et d’autres déchets de bois. Les copeaux de bois sont raisonnablement bon marché et facilement disponibles, mais pas toujours aussi efficaces que leurs homologues en granulés. Les copeaux de bois sont plus adaptés au chauffage des grands bâtiments. Vous pouvez utiliser les copeaux de bois, ainsi que les granulés, dans un système automatisé qui utilise une trémie pour alimenter la chaudière.

Les granulés de bois : Fabriqués à partir de sciure de bois compactée, de déchets de menuiserie/foresterie ou de copeaux de bois, les granulés de bois sont le combustible le plus utilisé pour les chaudières biomasse domestiques. Ils sont bien conçus pour s’adapter au système de trémie automatisé et sont souvent vendus en grandes quantités, ce qui vous permet de faire des réserves pour une utilisation continue. Les granulés de bois prennent peu de place mais offrent une grande efficacité. Les granulés de bois constituent l’option de combustible la plus cohérente et la plus fiable, avec une faible teneur en humidité et des tailles standardisées qui facilitent l’utilisation.

Les bûches de bois : Les bûches sont probablement le choix le moins courant pour les chaudières à biomasse de nos jours. L’utilisation de bûches de bois est une option valable, mais elle exige que le combustible soit alimenté à la main. L’achat de bûches peut être bon marché, mais le nombre de bûches nécessaires pour atteindre des niveaux de chaleur satisfaisants peut être élevé. Il est recommandé aux personnes disposant d’une propriété plus grande et d’un espace de stockage plus adapté d’opter pour cette option, ainsi qu’à celles qui cherchent à mieux contrôler l’apport de combustible (bref qui ne sont franchement pas frileuses).

Chacun de ces types de combustible peut être utilisé dans les chaudières à biomasse, que vous choisissiez une chaudière à granulés de bois, une chaudière à copeaux de bois ou une chaudière à bûches de bois. En effet, il est possible d’acquérir une  chaudière biomasse polycombustible qui pourra alors consommer autant les pellets que les bûches par exemple.

Il est important de se rappeler que vous aurez besoin d’espace pour stocker le combustible, quelle que soit l’installation choisie. Cela ne devrait pas poser trop de problèmes avec les granulés de bois, mais il est toujours essentiel de planifier correctement avant de prendre une décision.

Comment choisir ma chaudière biomasse ?

Lors de l’installation d’une chaudière à biomasse, l’artisan qui s’en chargera vous conseillera sur le type de chaudière le mieux adapté à votre maison et à vos besoins. Par exemple, une chaudière à granulés de bois sera idéale pour une maison urbaine, mais les propriétés plus grandes pourraient bénéficier d’un système plus grand ou plus complexe. Il existe des avantages et des inconvénients entre chaque système de biomasse, il est donc difficile d’avoir une réponse définitive sur le meilleur système de chauffage renouvelable.

Néanmoins, il y a trois aspects qu’il faut absolument prendre en considération pour faire son choix intelligemment.

  • La taille : Les chaudières à copeaux de bois sont souvent celles qui prennent le plus de place, elles conviennent si vous avez une propriété de taille importante et de l’espace à installer. Cependant, une chaudière à granulés de bois occupera moins d’espace en raison de sa taille plus petite, tout en étant capable de chauffer une pièce tout aussi efficacement. Si vous cherchez à installer un système de chauffage renouvelable dans votre maison, vous rechercherez probablement une chaudière à biomasse de taille moyenne qui ne se sentira pas à l’étroit dans l’espace disponible ; malheureusement, ces systèmes sont généralement plus grands que leurs alternatives au gaz et au fioul. Cependant, cette différence de taille n’est pas toujours importante et n’exclut certainement pas une installation, surtout avec le développement des chaudières à granulés de bois qui deviennent des systèmes de chauffage viables dans les propriétés modernes.
  • Coût : En général, le coût d’installation d’une chaudière à biomasse varie entre 5 000 et 20 000 € selon le modèle, sa puissance et son degré d’automatisation.  Les chaudières à alimentation automatique et semi-automatique coûtent généralement plus cher que les versions à alimentation manuelle comme les chaudières à bûches, mais cette augmentation de prix en vaut généralement la peine pour la facilité d’utilisation. Pour ce qui est du bois : l’achat de granulés en vrac est le plus rentable et permettra également un chauffage de qualité. Comparé aux coûts de fonctionnement d’une chaudière traditionnelle, l’option biomasse l’emporte facilement. Il est également intéressant de prendre en compte le fait que vous pouvez récupérer une partie de vos dépenses initiales grâce aux différentes aides pour la transition énergétique.
  • Efficacité : C’est là que le chauffage à la biomasse excelle vraiment ! Vous pouvez espérer un rendement d’environ 80 % et plus, souvent plus efficace qu’une chaudière à gaz standard ! L’efficacité d’une chaudière installée sera, dans une certaine mesure, affectée par le flux de chaleur existant et l’isolation de votre maison, elle sera aussi un peu affectée par la taille de l’espace à chauffer. Pour un meilleur rendement, il est recommandé d’utiliser des granulés de bois et des bûches, qui permettront d’obtenir le chauffage le plus efficace.

En outre prêtez une attention toute particulère aux éléments suivants :

  • La réputation : Depuis combien de temps le fabricant fabrique-t-il des chaudières, et combien en a-t-il installé en France ou en Europe?
  • Commandes : Le système de contrôle gère t il l’ensemble de la maison ou  juste des zones individuelles ? Est-il doté d’un système de surveillance à distance et peut-il être contrôlé depuis un PC ou une application ?
  • Automatisation : Quelle quantité de travail l’utilisateur devra-t-il effectuer pour la faire fonctionner ?
  • Contrôle du brûleur : La qualité du brûleur détermine l’efficacité de la chaudière. Les bonnes chaudières contrôlent automatiquement le flux d’air sur le brûleur, ce qui garantit qu’il fonctionne toujours à un rendement optimal et permet à la production de chaleur de s’adapter à la demande (appelée modulation).
  • Rendement : Ne choisissez pas une chaudière dont le rendement est inférieur à 90 %.
  • Chargement du combustible : Tous les systèmes, à l’exception des systèmes entièrement automatisés, nécessitent un chargement manuel du combustible. La taille de la trémie déterminera la fréquence à laquelle le propriétaire devra la charger.
  • Entretien : Quelle quantité de travail l’utilisateur doit-il effectuer en termes de nettoyage ? Certaines sont autonettoyantes, d’autres le sont que partiellement et d’autres encore sont entièrement manuelles. Toutes les chaudières doivent être entretenues, mais cela ne devrait pas coûter plus cher qu’une chaudière à gaz ou à mazout.
  • Garanties : Les bonnes chaudières sont garanties au moins deux ans (pièces et main d’œuvre) et certaines offrent jusqu’à cinq ans.
  • Conformité : Quel que soit le type de chaudière biomasse qui retiendra votre attention, prêtez juste une attention particulière à ses certifications : Elle doit correspondre à minima à la norme NF EN 303.5 (classe 5) e idéalement porter le label Flamme verte note 5 ou 6 !

De quel espace ai-je besoin pour une chaudière à biomasse ?

La chaudière elle-même sera de la taille d’une commode à quatre tiroirs, mais c’est le stockage du combustible qui posera problème. Les chaudières à granulés de bois peuvent être installées dans la plupart des buanderies, mais une chaudière à bûches est une bête assez imposante et vous voudrez probablement l’installer dans une “salle des machines” qui lui sera consacrée.

Dans les deux cas, le magasin de combustible doit se trouver à proximité pour faciliter le chargement.

Les granulés de bois sont disponibles en sacs ou en vrac.

Les sacs sont généralement vendus par palettes de 960 kg, les livraisons en vrac par soufflage nécessiteront environ 8m³ (un cube de 2x2x2m) minimum pour amortir le cout de la livraison.

Un entrepôt de stockage en vrac doit être raisonnablement accessible car le véhicule de livraison devra se trouver à un maximum de 20m. Les livraisons en vrac sont effectuées par camion et les granulés de bois sont soufflés dans la cuve de stockage.

Lorsque l’espace est restreint, on peut opter pour un stockage souterrain et un réservoir en forme d’oignon qui peut être utilisé à cette fin.

Quels sont les avantages des chaudières à biomasse ?

La biomasse est également considérée comme une forme d’énergie neutre en carbone, car la même quantité de dioxyde de carbone libérée par le processus de combustion est ensuite réabsorbée par les plantes en croissance. Non seulement elle nous fournit de l’énergie, mais elle contribue également à l’élimination des déchets de bois et d’autres matériaux.

Le remplacement d’un système de chauffage au charbon ou à l’électricité par une chaudière à biomasse peut vous aider à réduire vos émissions de dioxyde de carbone jusqu’à 9,5 tonnes par an.

L’énergie de la biomasse est un excellent moyen d’éliminer les déchets de bois. Cela signifie que le système est encore plus durable si vous brûlez votre propre bois au lieu de vous le faire livrer.

Les prix des combustibles traditionnels comme le pétrole et le gaz augmentent régulièrement, et cette tendance ne devrait pas changer de sitôt. La biomasse nécessaire aux chaudières à granulés, par exemple, a des prix beaucoup plus stables, de sorte que vous ne verrez pas vos factures augmenter brutalement. En outre, les prix de la biomasse sont proches de ceux du gaz, mais beaucoup moins chers que ceux du chauffage électrique et des combustibles solides, de sorte qu’une chaudière à biomasse constitue un remplacement idéal pour ce type de systèmes.

Les chaudières et poêles à biomasse sont éligibles aux aides pour la transition énergétique, ce qui signifie que vous pouvez bénéficier d’une réduction conséquente de la lourdeur de l’investissement initial (plus important que pour les chaudières traditionnelles).

Quels sont les inconvénients des chaudières biomasse ?

Les chaudières à biomasse nécessitent plus d’espace que les chaudières à gaz ou à mazout car le système est plus grand. Vous aurez également besoin d’espace pour stocker le combustible lui-même, par exemple dans une trémie ou un magasin à bois.

L’investissement initial, y compris l’achat de la chaudière et son installation, est plus élevé que pour les chaudières traditionnelles au gaz ou au fioul. Les prix des chaudières à biomasse varient entre 4 000 et 20 000 €. Toutefois, un certain nombre d’aides peuvent vous aider à couvrir ces coûts initiaux et, à long terme, vous économiserez de l’argent en utilisant une source d’énergie moins chère.

Il est essentiel que le combustible de biomasse reste sec, sinon il ne brûlera pas efficacement. C’est pourquoi les conditions de stockage doivent être soigneusement étudiées.

La biomasse nécessite un peu plus de travail que les chaudières traditionnelles au gaz et au fioul, car vous devrez continuellement alimenter le système en granulés ou en copeaux, à moins que vous n’utilisiez une trémie.

Beaucoup de chaudières à biomasse doivent être nettoyées régulièrement, environ une fois par semaine. Toutefois, les modèles modernes rendent le processus très simple ou l’intègrent même automatiquement, de sorte que vous n’aurez plus à vous en soucier.

Vous devez trouver un fournisseur de combustible aussi proche de vous que possible afin de réduire l’empreinte carbone et le coût de la livraison. Il serait judicieux de vérifier la disponibilité des fournisseurs avant d’acheter une chaudière à biomasse, car tous les endroits ne sont pas bien desservis par les services de livraison.

Quel est le prix d’une chaudière à bois ?

Le prix d’une chaudière biomasse dépend bien sûr de son modèle, de sa performance et des options que vous souhaitez acquérir. Et bien d’autres facteurs aussi qui sont de l’ordre de la marque voir même de l’esthétique. Bref, puisqu’il faut donner un prix, sachez qu’une chaudière à bois d’entrée de gamme vous coûtera environ 3000€ pour le premier prix, et bien sur le prix haut est quasi illimité. Comptez 20 000€. pour du haut de gamme avec ce qu’il faut de fonctionnalités utiles. Si vous ne regardez pas à la dépense, vous trouverez des modèles encore plus chers mais avec des fonctionnalités qui relèvent peut être plus du gadget (contrôle via application etc etc).

Bien sûr, à cet achat initial, il vous faudra additionner le prix de l’installation, aux alentours de 500€ pour une installation simple.

Enfin, le coût des appareils d’approvisionnement du brûleur : de 500€ pour des systèmes manuels à 3500€ environ pour des modèles entièrement automatisés.

Ça parait cher, certes, mais lisez le paragraphe suivant pour connaître les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Quelles aides financières pour une chaudière à bois ?

  • La prime énergie : Données par les entreprises productrice ou distributrice d’énergie (Effy, EDF, Auchan qui vend de l’essence) sur la base du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie. On pourra compter environ 5 000 € pour une chaudière à bûches ou granulés.
  • MaPrimeRénov’ : distribuée par l’Anah, cette subvention se cumule à la prime énergie. Vous pourrez comptez environ 8 000 € pour une chaudière à bûches et jusqu’a 10 000 € pour une chaudière à granulés de bois.
  • L’éco-prêt à taux zéro : Pour financer tout ce que les aides ci-dessus ne prennent pas en charge. Le prêt à taux nul vous donne la possibilité d’obtenir jusqu’à 30 000 € à rembourser sur 15 ans… sans intérêts bien évidemment.
  • La TVA à 5,5 % : Pour le matériel et la pose, le taux de TVA est réduit. Pour cela, vous n’avez rien à faire : la TVA est directement répercutée sur le prix de vente de l’appareil, et l’artisan vous facturera TTC, donc avec cette TVA réduite incluse.

Laisser un commentaire