Vous craignez de manquer de gaz ? Avant d’opter pour le pellet voici 25 pour et contre du poêle à granulés

27 minutes de lecture.

A une époque où l’Europe tremble de peur à l’idée de trembler de froid, le chauffage au bois représente une solution de chauffage souveraine, performante et , quand alliée à la technologie, écologique. Parmi toutes les solutions de chauffage au bois, les poêles à granulés représentent une des solutions les plus aboutis d’un point de vue technologique et donc de performance.

En effet, les poêles à granulés (autre doux nom de ces appareils) permettent de pallier aux inconvénients des poêles à bois classiques, notamment en améliorant considérablement le processus de combustion grâce à un rapport carburant/air précis, que permet la grande automatisation de la chaudière.
Cependant, l’utilisation de poêles à granulés présente également un certain nombre d’inconvénients, car certains compromis doivent être consentis pour atteindre ce haut niveau de performance.

Ainsi, au-delà de la polémique très conjoncturelle de l’évolution du prix du pellet, j’ai décidé de vous présenter ici tous les avantages et les inconvénients des poêles à granulés, en espérant que cela vous aidera dans votre recherche de substituts à votre bonne vielle chaudière gaz ou fioul !

En résumé : tous les avantages et inconvénients du Poêle à granulé

PourContre
Feux automatisésTaille
Facilité d’utilisationBesoin d’électricité
Haute efficacitéExigences de maintenance
Combustion propreDisponibilité et coût inflationniste du carburant
Faibles émissionsComplexité
Production de chaleurEspérance de vie
Contrôle thermostatiqueBruit
Stocke le carburant à l’intérieurPoids
Rangement du carburantSacs en plastique
Installation flexibleSacs lourds
Coûts d’installation réduitsDes flammes moins attrayantes et moins visibles
Facile à nettoyerCoût d’achat
Combustible recyclé 

Les avantages des poêles à granulés

1) Feux automatisés

Presque tous les processus dans un poêle à granulés qui devraient être faits manuellement dans d’autres formes de poêles à bois sont faits automatiquement.

Pour qu’un appareil à combustible solide, tel qu’un poêle à granulés, génère de la chaleur, il faut que le feu soit alimenté en air frais et en combustible pour l’alimenter. Contrairement aux poêles à bois où vous devez régler manuellement les bouches d’aération pour assurer la circulation de l’air et ajouter manuellement du bois de chauffage au feu, les poêles à granulés effectuent toutes ces opérations automatiquement.

Ainsi le poêle à pellet automatise toute une série d’opérations :

  • Transporte les pellets de la trémie vers le feu dans la chambre de combustion.
  • Aspire l’air frais en utilisant le vide créé dans la chambre de combustion en expulsant les gaz de combustion du poêle.
  • Il amène la pièce à la température que nous avons réglée sur l’appareil en régulant le débit d’air chaud soufflé dans la pièce et en régulant bien entendu la combustion dans le foyer.

2) Facilité d’utilisation

Les poêles à granulés peuvent être très faciles à utiliser grâce à un panneau de commande central qui vous permet de démarrer et d’arrêter un feu dans un poêle à granulés en appuyant sur un bouton, et aussi parce qu’un poêle à granulés automatisera tous les processus tout au long d’un feu.

Par exemple, les derniers poêles à granulés sont dotés d’un panneau de commande à écran tactile situé sur le dessus du poêle. De là, nous pouvons modifier la température ambiante souhaitée et allumer un feu en appuyant sur le bouton d’alimentation.

Ils permettent également de choisir les jours de la semaine où nous voulons que le poêle s’allume automatiquement et les moments de chaque journée où il doit génèrer de la chaleur.

Pour la majorité des poêles à granulés, la seule chose dont vous devrez vous préoccuper pendant les feux est de vous assurer qu’il y a suffisamment de granulés dans la trémie et/ou la réserve pour assurer l’apport constant de pellets dans le foyer.

3) Efficace

Les poêles à granulés sont des appareils de chauffage domestique très efficaces.

L’ADEME  explique qu’il s’agit de « l’appareil de chauffage domestique le plus efficace. Les poêles à granulés classiques (acier ou fonte) ont un meilleur rendement (supérieur à 85 %). « 

ADEME dans l’article « Bien se chauffer au bois pour moins polluer »

Le poêle a pellet moyen à en effet un rendement de l’ordre de 88 %, ce qui est beaucoup plus élevé que les rendements du poêles à bois qui se situent dans la fourchette de 75 %.

4) Combustion propre

Les poêles à granulés peuvent atteindre des taux d’efficacité aussi élevés parce qu’ils brûlent proprement.

Cela signifie qu’ils produisent autant de chaleur que possible à partir de chaque morceau de combustible, avec un minimum de gaspillage.

De nombreux fabricants de poêles à granulés recommandent de brûler des combustibles à granulés de haute qualité répondant à certaines normes.

Par exemple, certains poêle vous imposeront de brûler des pellets de classe A1 avec une teneur en humidité maximale de 8 % et une teneur en cendres maximale de 0,5 %. En effet toute leur conceptions reposera sur la combustion optimale de cette catégorie de « carburant ».

Cela permet au poêle de les brûler très proprement, car la faible teneur en humidité et en cendres permet une combustion correcte du combustible avec un minimum de problèmes.

5) Faibles émissions

En raison de l’efficacité et de la combustion propre des poêles à granulés grâce à des feux automatisés et contrôlés, les poêles à granulés peuvent avoir des taux d’émission très faibles par rapport aux autres formes d’appareils à combustible solide.

« Leur combustion est optimisée et ils rejettent peu de particules fines dans les fumées. En effet, si la combustion ne se passe pas bien (pas assez d’oxygène, trop d’oxygène, bois humide…), elle émet plus de polluants et renvoie moins de chaleur. ».

ADEME

Les poêles à granulés utilisent une série de capteurs et de composants électroniques contrôlés par une unité de commande centrale afin d’analyser et d’optimiser en permanence les feux pour fournir le bon rapport combustible/air afin de réduire les émissions au minimum.

6) Haut rendement thermique

Les poêles à granulés sont capables de générer de grandes quantités de chaleur pour une maison grâce à leur combustion propre et efficace.

La chaleur est extraite du feu situé dans la chambre de combustion d’un poêle à granulés. Plutôt que d’utiliser le corps du poêle pour diffuser cette chaleur dans la pièce comme le font les poêles à bois, les poêles à pellets choisissent de transmettre la chaleur dans la pièce par convection de l’air à l’aide d’une soufflerie intégrée.

Par exemple, le poêle à granulés de mes parents est doté d’un ventilateur de distribution intégré qui expulse par l’avant du poêle l’air réchauffé par son passage autour de la chambre de combustion. Bien sur cet air n’entre jamais en contact avec les gaz produits par la combustion : son circuit est différentié du circuit d’air qui alimente la combustion et extrait les gaz.

Le (désormais) fameux poêle à granulés de mes parents a une capacité de production de chaleur nominale de 21 000 BTU (6,1 kW), ce qui est plus que suffisant pour chauffer leur salon de 40 m2 situé dans une maison ancienne et donc peu isolée.

7) Contrôle thermostatique

De nombreux poêles à pellets intègrent un contrôle thermostatique dans leur système électronique, et certains peuvent même fonctionner avec des modèles spécifiques de thermostat externe.

Cela permet à un poêle à granulés de réguler la production de chaleur selon les préférences de l’utilisateur.

Par exemple, nous pouvons régler la température ambiante souhaitée sur notre poêle à granulés et le poêle portera la température de la pièce à ce niveau et la maintiendra.

Le poêle est également doté d’un capteur de température ambiante intégré, qui mesure en permanence la température ambiante afin de s’assurer que la pièce ne dépasse pas ou ne descend pas en dessous de la température que nous avons définie.

8) Stocke le carburant à l’intérieur

Pour permettre à un poêle de fournir automatiquement du combustible au feu, les granulés doivent être stockés dans le poêle lui-même, dans une trémie intégrée.

Par exemple, la trémie de votre poêle à granulés est située en haut et il suffit d’ajouter des granulés dans la trémie lorsque les réserves de combustible sont faibles.

Les avantages d’être en mesure de le faire sont les suivants

  • Gardez le combustible hors de vue à l’intérieur du poêle.
  • Réduire le nombre de sacs posés à côté ou près de la cuisinière.
  • Réduire donc la poussière générée par le transfert des pellets du sac vers le poêle (dans le salon cela peut etre génant pour les plus maniaques d’entre vous)

9) Rangement des pellets

Le combustible en granulés est généralement acheté en sacs d’un certain poids. Les sacs les plus courants pèsent 15kg, mais les sacs de pellets sont aussi couramment disponibles en 10kg . Sinon vous pouvez optez pour les pellet box de 500Kg, en faisant au passage une économie sur le prix au kg.

Comme les granulés sont stockés dans des sacs, leur stockage est beaucoup plus facile et plus maniable.

Vous pouvez aussi acheter vos granulés en vrac avant la saison hivernale pour limiter les coûts et les stocker dans votre garage. Il est facile de les empiler les uns sur les autres en un tas bien ordonné et si vous avez besoin de plus de pellets, vous pouvezprendre un autre sac de pellets du haut du tas selon vos besoins. Donc pas besoin de grandes manutention ou de construire des tax de bûches éllaborés pour stocker.

10) Installation flexible

Les poêles à granulés ne sont généralement pas tenus de respecter les mêmes exigences strictes et onéreuses en matière de ventilation qui peuvent être nécessaires lors de l’installation d’autres formes de poêles.

Cela peut être dû en grande partie au fait que les poêles à granulés utilisent une ventilation forcée plutôt que de s’appuyer uniquement sur le mouvement naturel de l’air connu sous le nom de tirage. L’extracteur de fumée d’un poêle à pellets aspire de manière forcée l’air vicié du poêle et le fait sortir de la maison par le conduit de cheminée.

Cela signifie que les poêles à granulés peuvent être plus flexibles lorsqu’il s’agit de choisir leur emplacement dans une maison.

Les poêles à bois ont besoin d’un conduit vertical et doivent donc être installés à un endroit où un conduit peut traverser le toit ou être placé dans une cheminée ouverte existante et utiliser la cheminée existante.

Toutefois, les poêles à granulés peuvent aussi, en général, évacuer les gaz directement à travers un mur extérieur d’une maison.

Par exemple, vous pouvez faire installer votre poêle à granulés contre un mur extérieur de votre salon. Le conduit de fumée sort à l’arrière du poêle et traverse le mur extérieur adjacent, puis remonte le long de la maison jusqu’au-dessus de l’avant-toit.

Il est également possible d’aspirer l’air frais d’un poêle à granulés depuis l’extérieur plutôt que d’utiliser l’air intérieur, ce qui nénanmoins nécessite l’installation d’un autre conduit d’air extérieur quelque part dans la pièce. Cela à l’avantage de ne pas aspirer l’air chauffé de votre maison pour le relacher ensuite par la cheminée. Car si l’on aspire de l’air hors de la maison, la même quantité d’air sera aspirée de l’extérieur vers l’intérieur de la maison. A moins de vivre sous vide comme une barquette de jambon !

Vous pouvez également choisir d’aspirer l’air frais nécessaire à la combustion à l’intérieur ou à l’extérieur via cette prise.

11) Coûts d’installation réduits

Comme les poêles à granulés ne doivent généralement pas suivre les mêmes règles strictes d’installation que les autres formes de poêles à bois, vous pouvez vous attendre à ce que les coûts d’installation soient inférieurs à ceux de ces autres poêles.

Par exemple, il vous coûtera environ 1 500 € pour faire installer deux poêles à bois dans des foyers ouverts existants, sans compter le coût du poêle. Le coût couvrira le travail du professionnel et les pièces nécessaires pour raccorder les poêles au sommet des cheminées à l’aide d’un nouveau conduit de fumée (tubage, environ 400€ par conduit selon votre maison).

L’installation d’un poêle à granulés ne coutera pas aussi cher.

Même en l’installant dans un coin du salon, vous pourrez installer un système d’évacuation des fumées le long du mur extérieur de la maison, avec un raccordement du poêle à travers le mur extérieur. cela vous permet de continuer à profiter de la cheminée sans vous ruiner dans un tubage aux normes d’un poele à buches ou charbon.

Comme chaque installation est différente, vous devrez comparer les coûts d’installation d’un poêle à granulés à ceux d’autres types de foyers pour votre situation particulière, mais attendez-vous en moyenne à ce que le coût d’installation d’un poêle à granulés soit inférieur à celui des autres formes de poêles à bois.

12) Facile à nettoyer

De nombreux poêles à granulés sont conçus pour être faciles à nettoyer.

Les fabricants de poêles à granulés exigent généralement que leurs poêles soient nettoyés tous les deux jours, voire tous les jours, afin de s’assurer que les poêles fonctionnent toujours aussi efficacement que possible.

Par conséquent, les principaux composants de notre propre poêle à granulés qui doivent être nettoyés régulièrement sont amovibles.

Le bac à cendres situé en dessous de la chambre de combustion peut être retiré pour vous permettre de nettoyer facilement les cendres des feux précédents.

Le pot de combustion, où les flammes sont générées, peut également être généralement retiré du poêle à granulés. Cela permet de retirer les restes de granulés qui n’ont pas brûlé correctement et de nettoyer les trous pour améliorer la circulation de l’air.

13) Carburant recyclé

Le combustible pour les poêles à granulés se présente sous la forme de granulés. Une grande partie de ce qui compose les pellets est souvent constituée de matériaux recyclés ou circulaires (retraitement de chutes de bois autrement non valorisées)

De nombreux granulés sont des sous-produits du bois et peuvent être fabriqués à partir de divers copeaux ou sciures de bois.

Inconvénients des poêles à granulés

1) Taille

Les poêles à granulés sont des appareils électroniques et doivent contenir une série de composants électroniques ainsi que le stockage du combustible à l’intérieur du corps pour permettre à tous les processus automatisés de se produire qui leur permettent d’être si efficaces.

L’inconvénient, c’est que les poêles à granulés peuvent être grands et avoir un aspect encombrants dans une pièce.

Souvent les poêles à granulés font plus de deux fois la taille des poêles à bois et ce, en grande partie en termes de hauteur. Par conséquent, il est parfois compliquer d’installer votre poêle à granulés dans votre cheminée ouverte car il sera tout simplement trop grand.

Les poêles à granulés peuvent également se présenter sous la forme d’inserts à granulés qui sont spécialement conçus pour s’insérer dans l’ouverture d’une cheminée en maçonnerie, ce qui permet de gagner de l’espace au sol.

Toutefois, il faut s’attendre à ce que les chaudières à granulés (qui fournissent un chauffage central à eau chaude) soient encore plus grandes que des poêle de salon, qui ne servent qu’à chauffer des locaux et ne dispose pas d’une chaudière à eau intégrée. Mais dans ce cas la il faudra comparer l’appareil à votre chaudière ou votre système de ballon d’eau chaude. Et c’est selon votre intérieur.

2) Besoin d’électricité

Les poêles à granulés sont des appareils électriques et ont donc besoin d’une source d’électricité pour fonctionner.

Cela signifie que :

  • Un poêle à granulés doit être situé près d’une prise électrique.
  • Une nouvelle prise de courant doit être installée près de l’emplacement du poêle à granulés s’il n’y en a pas déjà une à proximité.

Tous les poêles à granulés sont électriques. La seule exception serait l’achat d’un modèle spécifique de poêle à granulés non électrique, mais ceux-ci sont beaucoup moins courants que les modèles électriques standard.

Ainsi le poêle a bois est systématiquement livré avec un cordon d’alimentation blindé thermiquement qu’il faudra brancher à l’arrière du poêle.

Un poêle à granulés ne peut être utilisé sans être branché sur le réseau électrique de la maison. Un poêle à granulés ne peut même pas être allumé s’il n’est pas branché, car il faut utiliser le panneau de commande pour allumer chaque feu.

Un autre inconvénient est qu’un poêle à granulés ne peut pas être utilisé en cas de panne de courant.

Pour pouvoir utiliser un poêle à granulés, il faudra utiliser un générateur ou une alimentation de secours par batterie pendant toute panne de courant.

Si vous êtes sujet à des coupures de courant régulières, il est bon de s’assurer que vous pouvez connecter un poêle à granulés spécifique à un générateur ou voir s’il y a une batterie de secours disponible, sinon un poêle à bois peut être une meilleure option car il n’a pas besoin d’électricité pour générer de la chaleur.

3) Exigences d’entretien plus élevées

Comme les poêles à granulés comportent un grand nombre de composants mobiles et électriques qui doivent tous fonctionner pour que le poêle à granulés produise de la chaleur, ils peuvent être soumis à des exigences d’entretien plus onéreuses.

La plupart des besoins d’entretien consistent simplement à nettoyer la chambre de combustion, mais une aide professionnelle peut être nécessaire périodiquement.

Vous devrez nettoyer les cendres de votre poêle à granulés tous les jours et le foyer toutes les semaines conformément aux directives du fabricant, mais vous devrez également faire contrôler le poêle chaque année par un technicien certifié qui vérifiera et nettoiera tous les autres composants que vous ne pourrezs pas atteindre.

Les poêles à granulés sont également soumis au même ramonage annuel du conduit de cheminée que les autres types de poêles à bois, mais l’avantage des poêles à granulés est qu’ils ne produisent pas beaucoup de suie s’ils sont utilisés correctement, car ils brûlent le combustible proprement.

4) Disponibilité et coût du carburant

L’inconvénient de l’utilisation de granulés comme combustible est qu’ils ne sont pas toujours aussi faciles à acheter que le bois de chauffage, car ils doivent être fabriqués.

Alors que certains de nos concitoyens ne doivent jamais payer le bois de chauffage pour leurs poêles à bois parce qu’ils s’approvisionnent en bois sur leurs terrains et font sécher le bois de chauffage sur de jolis tas, vous devrez toujours acheter des pellets pour votre poêle à pellets, sinon vous ne pourrez pas l’utiliser.

Cela peut entraîner une réduction de la disponibilité des pellets (comme en ce moment ou tout le monde stocke en prévision de l’hivers et des pénuries de gaz ou d’éléctricité) et augmenter les coûts de carburant si les pellets doivent être transportés jusqu’à votre site depuis une plus grande distance.

Il est donc toujours utile de vérifier la disponibilité des pellets dans votre région et de comprendre les coûts associés à l’achat des pellets avant d’installer un poêle à pellets.

5) Complexité

Les poêles à granulés sont des appareils de chauffage domestique assez complexes.

Contrairement aux poêles à bois qui ne comportent aucune pièce mobile ou électrique, les poêles à granulés sont dotés d’une série de composants mécaniques et électroniques qui peuvent nécessiter l’intervention d’un professionnel en cas de problème.

Alors que les poêles à bois peuvent être de nature simpliste en ce sens que l’utilisateur contrôle manuellement le feu en ajoutant du combustible et en ajustant les bouches d’aération, les poêles à granulés peuvent avoir des commandes compliquées avec des couches de réglages sur l’écran de contrôle.

beaucoup de variables peuvent être paramétrées dans les réglages du panneau de commande de votre poêle à granulés avec toute une gamme d’options à choisir, y compris les jours et les heures de chauffage, les réglages de température de jour et de nuit, les modes de nettoyage, les modes de chauffage et plus encore. Un confort pour qui est a l’aise avec les interfaces informatiques. un pensum pour les autres.

Tout cela peut être difficile pour une personne qui utilise un poêle à granulés pour la première fois.

6) La durée de vie

Un autre inconvénient de la nature complexe des poêles à granulés est qu’ils ont généralement une durée de vie plus courte que les autres formes de poêles à bois.

Le fait d’avoir autant de pièces différentes peut signifier qu’il y a plus de risques de pannes et d’usures – notamment sur les composants électroniques. En outre, un poêle à granulés ne peut pas fonctionner si un seul de ses composants cesse de fonctionner.

Les pièces mobiles que l’on trouve dans les poêles à granulés, y compris les moteurs qui les entraînent, peuvent brûler ou tomber en panne bien avant tout composant statique d’un autre type de poêle à bois.

C’est pourquoi les fabricants de poêles à granulés proposent généralement une large gamme de pièces détachées pour leurs poêles afin de permettre à l’ensemble du poêle de fonctionner plus longtemps en cas de défaillance d’un seul composant.

7) Bruit

Les poêles à granulés peuvent être des appareils relativement bruyants en raison de toutes les pièces mobiles nécessaires à leur fonctionnement.

Ces pièces mobiles peuvent inclure :

  • La vis sans fin fournit du combustible au feu dans la chambre de combustion à partir de la trémie.
  • Le ventilateur de combustion qui aspire l’air vicié de la chambre de combustion.
  • La soufflerie de distribution qui délivre l’air chaud dans la pièce.

La partie la plus bruyante des poêles est le ventilateur de distribution, qui pousse l’air autour de la chambre de combustion, réchauffant l’air au passage et soufflant de la chaleur à la pièce.

Il faudra apprendre à vivre avec le bruit constant de votre poêle à granulés, mais il vaut toujours la peine d’aller voir un poêle à granulés en fonctionnement pour se faire une idée du niveau de bruit qu’il produit. De plus certains poêles ont un variateur sur la soufflerie, ce qui permet de gérer le bruit.

8) Poids

Les poêles à granulés sont des appareils relativement lourds.

Même si votre poêle à granulés est deux fois plus grand que votre poêles à bois, son poids reste similaire.

Cela signifie qu’ils ne peuvent pas être soulevés par une seule personne et qu’elles nécessitent deux paires de bras au minimum (et peut être un bon osthéo après !).

Généralement le poêle à granulés sera livré sur une palette et vous devrez acheter un chariot pour le déplacer dans la maison, car il sera trop difficile à déplacer en le portant

Il faut donc tenir compte de la manière dont le poêle à granulés sera livré à son emplacement dans votre maison. Le poêle de mes parents par exemple, ne pouvait être livré que dans leur allée et ils ont dû se débrouiller (a 75 ans !) pour l’amener à l’intérieur. Merci les voisins.

9) Sacs à granulés en plastique

Malheureusement, les pellets destinés à être utilisés dans les poêles à pellets sont généralement livrés dans des sacs en plastique.

Les pellets seraient trop lourds pour les sacs en papier, ce qui signifie que si vous consommez beaucoup de pellets chaque saison, ces déchets peuvent s’accumuler.

Les sacs de granulés que nous utilisons sont recyclables et nous recyclons donc toujours ces sacs, mais cela peut dépendre du fait que l’utilisateur final recycle correctement tous les sacs de granulés.

10) Sacs de granulés lourds

On trouve souvent des sacs de granulés d’un poids de 15kg, mais aussi des sacs sont de 15 kg. voir des big bag de 500Kg pour ceux qui peuvent stocker au sec.

Les sacs de pellets peuvent donc être assez lourds à soulever et il faut donc tenir compte du fait qu’il peut être difficile de soulever les sacs jusqu’au sommet d’un poêle à pellets afin d’ajouter des pellets.

11) Des flammes moins attrayantes

Les poêles à granulés ne produisent pas tout à fait le même aspect de flamme traditionnelle que les autres formes de poêles.

Attendez-vous à ce que les flammes d’un poêle à granulés soient moins naturelles, car les poêles à granulés se concentrent sur l’efficacité et la combustion propre en utilisant des processus automatisés plutôt que sur l’expérience complète des flammes.

12) Coût d’achat

Bien que les poêles à granulés aient un prix d’achat similaire à celui des poêles à bois, ils restent un achat coûteux.

le prix moyen d’un poêle à granulés se situe en 1500 et 500 euros selon le degré d’automatisation et d’autonomie que vous recherchez, et il faut donc en tenir compte lors du choix du type de cheminée ou de poêle à installer et du temps qu’il faudra pour rentabiliser cet investissement initial.

Laisser un commentaire