Isolation en copeaux de bois : Performance, Prix et Pose

5 minutes de lecture.

En France, l’idée d’isoler avec des copeaux de bois reste relativement récente. Au Canada néanmoins ces derniers sont utilisés depuis belle lurette dans l’isolation des maisons anciennes – même si les standards de pose n’étaient pas aussi performants à l’époque qu’aujourd’hui. En Europe, ce sont surtout les allemands qui promeuvent cette technologie et commercialisent le produit.
L’utilisation de copeaux de bois pour l’isolation est un merveilleux exemple d’économie circulaire d’un matériau en plus particulièrement écolo.
Alors c’est bon pour la planète, et votre santé, mais est ce que cela vous gardera bien au chaud (ou au frais)? 

A quoi ressemble un isolant en copeaux de bois ?

Il s’agit de 75 % de copeaux de bois mélangés à de la chaux et à de l’argile très fine (micronisée puis humidifiée). Issue de simples des industries du bois (scieries, menuisiers …) et recyclée en isolant, cette nouvelle application optimise le bois en tant que ressource, mieux encore que la fibre de bois, puisqu’elle sera utilisée dans une forme plus “pure” 

isolation plancher par copeaux de bois
Un exemple d’isolation de planchers avec des copeaux de bois

Avantages d’une isolation en copeaux de bois

  • Écologique : le bois à capté une grande quatité de CO2 en grandissant : son bilan carbone est donc positif
  • Ecologie toujours : le matériau est abondamment disponible en France et ne nécessite pas de processus de transformation vorace en pétrole. Donc peu d’énergie grise induite. 
  • Ecologie encore : bien sur le copeau de bois n’étant pas traité, il est entièrement biodégradable et peuvent être – en fin de vie – épandus sur la pelouse pour nourrir la terre…
  • Très peu onéreuses : certaines scieries vous donneront gratuitement les copeaux en vrac. Attention néanmoins; il vous faudra y ajouter du sel de bore ou de la chaux sèche pour la protéger du feu et des xylophages. De même il vous faudra la “blinder” contre les rongeurs qui pourraient y nicher en achetant un grillage ou des plaques de bois de 4cm minimum d’épaisseurs et parfaitement ajustées.
  • Il est naturellement répulsif : de part la composition des essences et l’épaisseur des copeaux, cette forme d’isolant est insensible aux insectes xylophages et aux rongeurs. Mais attention, pour éviter que les rongeurs ne creusent des galeries dans l’isolant ou n’y nichent; il faudra prévoir la mise Les copeaux de bois sont une création relativement récente. Il s’agit de 75 % de copeaux de bois mélangés à de la chaux et à de l’argile très fine (micronisée puis humidifiée). Issue de simples déchets directement issus de l’industrie du bois (scieries, transformation) et recyclée en isolant, cette nouvelle application optimise le bois en tant que ressource, mieux encore que la fibre de bois. en place de grillages métalliques en sandwich. 
  • Bien sûr, très bonne résistance à l’humidité grâce à l’argile ou la chaux sèche qu’on y ajoute.

Inconvénients d’une isolation en copeaux de bois

  • Ca brule. C’est là que le bas blesse… les copeaux de bois sont très inflammables… Il faut donc la doubler d’une protection pare-feu très efficace et bien posée.  
  • Les copeaux de bois sont relativement peu performants comparés à d’autres matériaux isolants – y compris naturels. Il faudra compter sur des épaisseurs importante pour atteindre les ratios de performance exigés par la Réglementation Thermique.
  • Vérifiez l’origine du bois : certains produits tout fait contiennent des bois exotiques ou venant de scandinavie. Dans ce cas, le bilan écologique de votre isolation sera nettement dégradé et ce type d’isolation deviendra… beaucoup d’efforts pour peu d’impact sur l’environnement.

Comment utiliser des copeaux de bois pour l’isolation ?

L’isolation en copeaux de bois est principalement destinée aux murs, sols ou plafonds des maisons – idéalement celle avec une structure en bois – ou au revêtement des murs dans le cadre de travaux de rénovation. 

Les copeaux de bois de bonne densité (90 à 120 kg/m3) sont disponibles en vrac, pour être remplis à la machine dans des coffrages (murs ou plafonds) ou pour être coulés à la main sous un plancher ou dans les caissons aménagés à cet effet de vos murs.

Pour ce qui est de l’épaisseur, il vous faudra compter minimum 30 cm (pour une densité de 100 kg/m3) pour isoler des murs de cloisons et au moins 45 cm (pour une densité de 80 à 90 kg/m3) pour une isolation en toiture froide (ou en combles perdues).

Avec ces épaisseurs, vous serez en règles avec la RT 2012 qui fixe un objectif de  lambda λ de 0,065.

Comme pour tout isolant thermique, il faudra bien s’assurer de tasser le moins possible. le “taux” de tassement in fine sera d’environ 1/3 de la hauteur – ce qui vous donne le volume de copeaux à prévoir (42 cm environ pour 30 cm final).

Exemple de panneaux isolants rigides faits à partir d’un mélange de chaux et de copeaux de bois

Quelle est la performance réelle de l’isolation en copeaux de bois ?

  • Masse volumique ρ = 90 à 120 kg/m3
  • Conductivité thermique de 0,040 à 0,050 W/m.K. selon la densité
  • Efficacité C02 = -1.44.
  • Énergie grise : 1,9 kWh/m³ pour sa production.
  • Perméabilité à la vapeur d’eau :  1 < µ < 2 de vapeur d’eau. 3 à 4 avec ‘argile

Combien coûte une isolation en copeaux de bois ?

Pour ce qui est du matériau, le prix approximatif va de la gratuité à  7 euros par balle de 25 kg livrée.

Il existe très peu d’artisans en France qui sachent isoler avec les copeaux de bois (c’est surtout nos amis allemand et canadiens qui sont forts là dedans). Je n’ai donc pas vraiment de repères sur le prix de la pose. Si vous en avez, mettez les en commentaires pour que tout le monde en profite !

2 réflexions au sujet de “Isolation en copeaux de bois : Performance, Prix et Pose”

  1. Bonjour,
    Je m’occupe d’une des filières d’isolants biosourcés en France et je travaille sur l’isolation en granulats vrac (Bâtir en Balles). J’essaie de trouver des informations/contacts sur les « autres » granulats vrac pour commencer à travailler ensemble, au moins sur la mise en œuvre ( on a déjà fait des fiches de préconisation), le contrôle qualité (c’est déjà en place sur les balles), …
    Sur les copeaux de bois, je n’ai pas encore trouvé. Auriez-vous plus d’infos sur ce qui se fait en dehors de nos frontières ?
    cordialement,
    Pierre

    Répondre
    • Bonjour Pierre,
      je publie votre commentaire en espérant qu’un lecteur aura des réponses à vous apporter !
      Pour ma part je n’ai pas vraiment cette vue la – question un peu trop précise pour le petit blogueur que je suis 🙂
      Mais je vais voir si je peux faire un article dessus.
      Merci !

      Répondre

Laisser un commentaire