Isolation en chanvre : propriétés, avantages et prix

13 minutes de lecture.

Le chanvre est une excellente ressource utilisée dans la production de tout un tas d’objets :  des vêtements aux cordes en passant par les couches, les crèmes solaires et le lait… et bien sûr l’isolation !

Vous savez probablement que cette plante a longtemps été victime d’une réputation pour le moins fumeuse (c’est un cannabinoïdes ) mais rassurez vous, le chanvre dont je vous parle ne risque pas de finir dans les joints de vos ados. En effet, le chanvre industriel n’est pas toxique (moins de 0,3 % de THC).
Donc pas de risque, il ne fumera pas l’isolation du grenier !
Par contre, en utilisant une isolation en chanvre, vous contribuez à la réduction des émissions mondiales de CO2.

Le chanvre est un matériau d’isolation entièrement naturel et sain doté d’excellentes propriétés isolantes.

Qu’est-ce que le chanvre ?

Le chanvre provient de la plante de chanvre qui pousse sur les sols pauvres en ne nécessitant quasiment aucun engrais ou insecticide. 

Les fibres solides et ligneuses de cette plante conviennent parfaitement à la production de la laine de chanvre. Comme la laine de chanvre est un excellent isolant, elle peut être utilisée comme matériau d’isolation écologique.

La plante de chanvre est facile à cultiver et peut pousser sur presque tous les sols. De plus, la plante pousse très vite : jusqu’à 4 mètres de haut en 100 jours. Le chanvre a également des qualités de purification de l’air, car la plante absorbe beaucoup de CO2 – comme toutes plantes me direz vous….certes.

Des feuilles de chanvre. Oui, c’est un cannabinoïdes.. ca se voit !

Types et applications de l’isolation en chanvre

La laine de chanvre est disponible sous trois formes :

  1. En vrac : pour les combles perdus / toitures froides et la toiture rampant,
  2. En rouleau : IDEM : combles perdus et toiture rampant,
  3. En panneau : isolation des murs, des ossatures bois des toitures chaudes (avec un pare vapeur).

La chènevotte est elle disponible principalement sous deux formes :

  1. En vrac : pour les bâtiments qui ont une superstructure solide (son poids est important)
  2. Mélangée à de la chaux : pour enduire ou obtenir du béton organique en brique ou parpaing par exemple

Un matériau relativement facile d’utilisation : le panneau ou les rouleaux sont assez facile à ajuster : ces derniers peuvent être coupés à la taille voulue et sont faciles à installer quand la surface à isoler est facile d’accès. Les panneaux d’isolation en chanvre ont une structure rigide et peuvent être étroitement liés les uns aux autres. Par conséquent, les ponts thermiques peuvent être efficacement évités. La chènevotte de son coté est très simple d’utilisation dans sa forme en vrac, car elle est disposée par épandage. Par contre sous forme d’enduits ou de béton le mélange et l’application sont assez complexe.

Lors de la production de l’isolation en Laine de chanvre, on doit ajouter des fibres de lin pour parfaire la performance du chanvre. Fibres de lin et fibres de chanvre – une fois assemblées –  doivent être collées ensemble, et pour ce faire, on ajoute parfois de la farine de maïs, ou du polyester (Aie pour la planète) afin de donner une bonne densité et texture aux panneaux.. 

L’isolation en chanvre est donc un matériau composite mais n’en reste pas moins très écologique. Au lieu de se composer de 51% de fibres végétales et de 49% de plastiques et de produits chimiques, l’isolation en chanvre contient 92% de fibres végétales et environ 8% de fibres de polyester. Des agents de liaison non toxiques et un traitement anti-feu constituent le reste du composite – mais on verra ce point un tout petit peu plus bas. 

Pour ce qui est du produit fini, les panneaux sont disponibles avec une épaisseur comprise entre 3 et 19 centimètres. Les rouleaux ont généralement une épaisseur comprise entre 3 et 8 centimètres. L’isolation au chanvre représente donc un bon matériau pour isoler les toits en pente, les planchers en bois, les plafonds, les murs et les façades.

Panneaux de laine de chanvre
La laine de chanvre se trouve aussi en panneaux semi-rigides

Laine de Chanvre ou Chèvenotte ? Quelle différence ?

On appelle laine de chanvre, l’isolation fibreuse que l’on obtient en mélangeant des fibres de chanvre et de lin. C’est typiquement le matériau que je vous ai décrit plus haut.

Mais le chanvre se trouve aussi sous forme de granules de chènevotte – aussi appelés « grette » ou « anas » – sont – eux – issus de l’écorce du plant de chanvre et forment des paillettes de 5 à 15 mm de longueur.Plus important encore, les deux types d’isolation sont fabriqués à partir de fibres naturelles de chanvre. Il est séparé de la fibre par défibrage. Comme tous les produits de chanvre, il n’a subi aucun traitement particulier. On l’utilise mélangé à de la chaux, pour créer des enduits ou des bétons végétaux qui ont d’excellentes capacités isolantes. En vrac, il est utilisé pour remplir les cloisons et les toits afin de les isoler.

Fibres de Chènevotte
De la Chènevotte pour incorporation dans un béton organique (Pour les enduits, les paillettes sont plus fines)

Quels sont les avantages du chanvre ?

Le chanvre est un matériau d’isolation écologique et donc très respectueux de l’environnement ; en outre, ce matériau présente de nombreux autres avantages :

  • Le chanvre est entièrement recyclable
  • Il n’est pas irritant pour la peau ou les poumons
  • Ne contient pas de substances nocives sources de C.O.V.
  • Le chanvre est protégé contre les moisissures et les bactéries.
  • L’isolation en chanvre n’est pas parfumée et n’émet donc aucune odeur
  • Bonne isolation thermique mais aussi acoustique
  • Faible consommation d’énergie pendant le processus de production : peu d’énergies grises nécessaires
  • C’est un matériau durable qui régule l’humidité dans la maison comme l’ouate de cellulose ou la plupart des isolants naturels d’ailleurs.
  • Sa durée de vie : en 30 et 60 ans … quand même !!!
  • Il est naturellement répulsif pour les rongeurs.

Inconvénients de l’isolation en chanvre

Pour ce qui est de la laine de Chanvre: si l’humidité est trop importante, les propriétés isolantes du chanvre peuvent diminuer Il est donc déconseillé d’utiliser ce matériau d’isolation dans les pièces (très) humides, comme le sous-sol ou si une salle de bain faiblement ventilée est a proximité de l’isolation. Vous pouvez toutefois opter pour l’application d’un pare-vapeur dans ce cas. De même vous pouvez vous intéresser aux solutions pour optimiser la ventilation de sa maison

Pour le cas spécifique de la Chèvenotte, celle-ci ne peut pas être utilisée partout étant faiblement ignifugée et en outre aussi sensible à l’humidité. Elle doit être utilisée dans des endroits secs et bien ventilés, comme les greniers, pour éviter l’apparition de moisissures. De même, du fait de sa densité – et donc de son poids (110 kg/m3), la chènevotte ne peut être appliquée au dessus des plafonds en placo (plaques de plâtre).

Quel est le prix de l’isolation en chanvre ?

L’isolation en chanvre est légèrement plus chère que les matériaux d’isolation comparables et fréquemment utilisés comme l’ouate de cellulose.
Comparée à des isolants minéraux (laine de verre / laine de roche) ou synthétiques (mousses PIR/PUR …) son prix sera encore un peu plus cher. mais n’oubliez pas qu’il dure 3 fois plus longtemps qu’une laine de verre par exemple !

Il faut avouer que les isolations écolo et naturelles sont toujours un peu plus chères que les isolations à base de matériaux synthétiques. Néanmoins, l’isolation en laine ou panneaux de chanvre peut être relativement bon marché si la pose n’est pas complexifiée par l’architecture de la maison ou par des contraintes esthétiques particulières (par exemple l’enduire pour un aspect plus propre du mur).

La laine de roche et le verre, par exemple, sont moins chers mais moins durables. Quant à la valeur d’isolation, le chanvre est aussi bon que les deux autres matériaux. L’isolation en chanvre est donc de toute façon un investissement intelligent et écologique. D’ailleurs, de plus en plus d’experts et de fournisseurs d’isolation travaillent avec le chanvre de nos jours.

Allons, parlons gros-sous hors main d’oeuvre pour commencer : si  le chanvre est un matériau assez peu coûteux (le prix du chanvre en vrac ne dépasse  jamais les 1,60€ du kilo) mais le chanvre seul n’est pas optimum.  Il vous faudra plutôt acheter des panneaux isolants en laine de chanvre (qui seront alors également composés de lin) et qui seront ainsi plus coûteux. Il faudra alors compter entre 10 et 25€ par m2 avec un matériau de qualité. Bien sûr ce prix est  hors pose.

Ce prix – comme pour tous les isolants – va dépendre aussi de 3 autres facteurs :

  • De sa composition / Marque
  • De son épaisseur – il vous faudra calucler l’épaisseur nécessaire pour atteindre la valeur R cible.
  • Et bien sûr de son conditionnement en panneaux, en rouleaux ou en vrac

Et maintenant parlons gros-gros sous, c’est-à- dire avec la main d’œuvre. Car c’est la que la bat blesse. Si le chanvre ne coûte pas cher comme matériau, il est plus compliqué à poser. et donc le coût de revient d’une isolation à la laine de chanvre dépend plus du coût de l’artisan que de celui de la matière première.
Car la  pose de chanvre en isolant peut s’avérer parfois très technique dès lors que l’on sort du cadre d’un chantier très normé et facile.
Je mentionnais plus haut le fait d’enduire l’isolant : c’est typiquement le cas où cela vous coûtera cher. Mais un enduit à la chaux c’est tellement beau…. si vous en avez les moyens; c’est vrai. 

Alors les moyens, à quelle hauteur ?  Il faut considérer que le prix de l’isolation au chanvre pose inclue se situe entre 50 et 70€ du m² pour une pose simple de laine de chanvre (par exemple dans des combles perdues ou en plaquage sur des murs).
Pour une isolation naturelle et de qualité; c’est raisonnable me direz vous. C’est vrai.
Les prix de l’isolation au chanvre peuvent néanmoins facilement jouer l’inflation. Par exemple, l’isolation au chanvre avec enduit à la chaux que je mentionnais plus haut ira plutôt friser les 100 à 120€ du mètre carré. 

Mieux vaut donc bien préparer le chantier en amont pour être certain que l’isolation au chanvre est bien compatible avec votre projet. Et si ce n’est pas le cas, rassurez-vous : il existe plein d’autres isolants tout à fait écologiques et sains – et qui offrent plus de facilités dans la pose.

découpe d'une laine de chanvre
Découpe très aisée de la laine de chanvre

Propriétés isolantes du chanvre

  • Capacité de stockage de la chaleur : 1600-2350 J/kgK
  • Masse volumique : 30-42 kg/m³
  • Résistance thermique : 5 à 6 pour une épaisseur de 20 cm.
  • Classe de feu B2
  • Valeur lambda : 0,038 W/mK 

Outre la valeur R, l’un des avantages les plus importants de l’isolation en chanvre est sa réaction à l’humidité. Les fibres de chanvre sont très perméables à l’air et la vapeur d’eau traverse l’isolant, ce qui est une bonne chose. Le chanvre agit comme un filtre pour la condensation, dissipant lentement l’humidité au fur et à mesure qu’elle traverse le produit. Le chanvre est hygroscopique, ce qui signifie qu’il absorbe la condensation pour aider à contrôler l’humidité d’une maison.
Attention néanmoins si vous habitez dans un climat très humide : si le chanvre est saturé d’humidité, il perd en partie ses capacités isolantes.

L’isolation en chanvre est si résistante à l’humidité qu’elle peut hypothétiquement être retirée, séchée et remplacée si un mur subit un dégât des eaux dû à une fuite de tuyau. Le chanvre est comme une serviette ou une éponge en termes d’exposition à l’eau, tandis que la fibre de verre est plus comme une boule de coton dans le sens où elle va se tasser et devoir être remplacée si elle est mouillée.

L’isolation en chanvre est-elle vraiment écologique ? 

  • Sur le principe, oui. Mais le souci c’est de rendre le chanvre résistant au feu. or il existe différentes méthodes pour rendre l’isolation en chanvre ignifuge. Certains producteurs ajoutent du phosphate d’ammonium, d’autres de la soude. la pour le coup on perd une grande partie des qualités environnementales (et sanitaires) de l’isolation en chanvre.
  • Mais parfois, les industriels ajoutent des sels de bore afin de protéger l’isolation contre les moisissures et le feu. C’est le même type d’additif que pour la ouate de cellulose d’ailleurs. Ces ressources ne sont guère nuisibles à l’environnement et ne représentent pas de dangers pour la santé, dès lors que vous ne dormez pas drapé dans votre isolant…
  • De plus, et ce n’est pas négligeable, lors de la culture du chanvre, peu ou pas de pesticides sont nécessaires car la plante de chanvre est très résistante et n’est pas vraiment sujette aux maladies et aux fléaux.
  • Enfin, c’est un matériau local : il pousse en abondance en Vendée !

Comment se pose une isolation en laine de chanvre ?

Plus qu’un long discours, je vous propose cette petite vidéo faite par un producteur de laine de Chanvre, mais qui illustre très bien une pose « facile ».

Comment se pose une isolation en Chènevotte ?

Je vous laisse découvrir l’image ci-dessous ; l’enduit de chaux et de chènevotte est ici projeté sur le mur pour un double effet esthétique et isolant !

Pose d'un enduit de Chènevotte
Pose par soufflage d’un enduit isolant à base de chaux et de Chènevotte

Laisser un commentaire