Comment faire une bonne ventilation pour sa maison ?

9 minutes de lecture.

La ventilation est peut-être l’élément le plus important de tout système de chauffage et d’isolation de votre maison. Elle influence la qualité de l’air et l’efficacité énergétique. Une bonne ventilation permet de contrôler les odeurs, de chasser les gaz (tels que le dioxyde de carbone ou les différents composés organiques volatils) et d’empêcher la propagation des maladies respiratoires (on sort du CoVid après tout, il fallait bien que je le dise !) . Les systèmes de ventilation domestique sont nombreux et variés, allant de la simple ventilation par ruissellement à la ventilation mécanique avec récupération de chaleur, en passant par la ventilation passive par cheminée. Alors après notre dossier sur quelle isolation performante pour ma maison ? et quels sont les moyens de chauffage écologiques ?; voici mon dossier sur comment bien ventiler sa maison !

Pollution domestique : pourquoi doit- on absolument ventiler une maison moderne ?

La ventilation est importante car sans elle, l’air de votre maison devient vicié, humide et généralement désagréable. Une ventilation adéquate garantit que l’air à l’intérieur de votre maison se renouvelle assez fréquemment pour éviter qu’il ne devienne vicié.

Dans le passé, ce n’était pas vraiment un problème, car nos maisons avaient tendance à être pleines de courants d’air en raison de la façon dont elles étaient construites. Il y avait des trous dans les murs pour faire passer les tuyaux sans que personne n’ait essayé de les rendre étanches, les portes et les fenêtres n’étaient pas très bien ajustées, etc etc.

Comme nos maisons étaient pleines de courants d’air, toutes les substances nocives comme les COV (composés organiques volatils) dégagés par les tapis et des meubles, les acariens, les odeurs de cuisine ou des animaux domestiques, la vapeur d’eau, etc. n’avaient pas la possibilité de s’accumuler. Votre maison était donc en fait un endroit très sain. Frais certes, mais très sain.

Mais vous l’aurez compris, l’inconvénient de tous ces courants d’air est que votre maison devient quasi inchauffable..;

Or dans les années 80, après le premier choc pétrolier quand il est devenu évident que l’énergie serait durablement plus chère, nous avons commencé à mieux isoler nos sols, nos murs pleins ou creux et nos combles et greniers. Des nouvelles générations de portes et fenêtres plus étanches ont été développées pour mieux retenir la chaleur. Mais toutes ces optimisation énergétiques ont également réduit la quantité de ventilation incontrôlée (courants d’air).
Pendant un certain temps, nous avons adoré cela, car nos maisons conservaient la chaleur plus longtemps et devenaient donc plus économiques. Il faut noter qu’à cette époque la conscience du changement climatique n’avait pas investi le champ politique; on ne parlait pas vraiment d’écologie mais plus d’économie. Souvenez vous “En France on a pas de pétrole, mais on a des idées” pour éviter les coûteux gaspillages et les politiques publiques se concentraient sur la “chasse au gaspi”.
Bref ce n’est pas le sujet, le fait est qu’on a vite déchanté : forte hausse de l’humidité (condensation), apparition de moisissures noirâtres et surtout découverte au fil du temps de l’incroyable diversité des composants chimiques que relâchent nos objets quotidiens et qui viennent polluer l’air de la maison. A tel point que parfois, l’air de la chambre des enfants pourrait faire ressembler celui de la place de la Concorde à une petite brise marine au lendemain d’une tempête. Et pour ceux qui ne connaissent pas Paris, la place de la Concorde en heure de pointe, ça ne sent pas l’herbe verte.

Un système complexe de ventilation de maison
Une maison bien ventilée est bien plus saine !

Le dilemme de la ventilation de la maison trop ou pas assez ?

Avant même de commencer, un petit point définition pour être sur que l’on se comprend :
La ventilation non contrôlée est une ventilation naturelle dans votre maison que vous ne pouvez ni activer ni désactiver. Par exemple, les courants d’air autour des fenêtres mal ajustées, autour des tuyaux et des services ou autour des portes, etc.
La ventilation contrôlée – est une ventilation réalisée par un système de ventilation dédié – souvent mécanique – qui offre un nombre contrôlé de changements d’air par heure ou par minute.

Une fenêtre ouverte (ventilation non contrôlée donc) permet de ventiler une partie de votre maison, mais elle ne vous offre aucun contrôle sur la qualité ou la répartition de l’air que vous laissez entrer et, bien sûr, vous devez vous rappeler de l’ouvrir et de la fermer…
À première vue, la ventilation semble donc assez simple, mais le point du contrôle de l’air entrant complexifie grandement la chose car il induit des pertes d’énergies..
caomme l’air entrant est soit trop chaud ou trop froid, vous allez devoir faire jouer la chaudière ou la clim pour rétablir la température de la maison.

Vous vous retrouvez donc avec une sorte d’épée à double tranchant…
Vous avez besoin de ventilation pour vous débarrasser de l’air vicié, mais l’air frais qui entre est froid. Ce qui signifie que vous devez allumer votre chauffage pour le réchauffer.
Vos poumons y gagnent ce que perd la planète.
Et c’est un fait : la majorité des maisons en France ont beaucoup trop de ventilation « non contrôlée » et très peu de ventilation contrôlée !

Pour allez plus loin sur ce sujet – et apprendre à limiter les pertes de chaleurs simplement en bricolant un dimanche –  courrez lire Focus sur les courants d’air de la maison . Vous verrez,  c’est comme le cholestérol ou le sketch du chasseur : il y a le bon et le mauvais !
Et pour le mauvais nous vous donnerons les 10 armes du bricoleur pour leur fermer le clapet (au sens littéral).
Economies et confort garantis !

Imagerie thermique d'un courant d'air
Ami ou Ennemi ? Un courant d’air froid sur l’imagerie thermique d’un escalier.

Ventilation contrôlée : un océan de choix

Après avoir colmaté les courants d’air qui ne devraient pas exister (ventilation non contrôlée), tels que les interstices autour des portes, des fenêtres, etc. en augmentant l’étanchéité à l’air de votre maison; vous vous posez la question du choix d’un système de ventilation domestique. Et c’est là que les ennuis commencent…

Car il y en beaucoup, beaucoup, beaucoup. Pourquoi ? car ceux-ci regorgent d’options : parmi les fonctionnalités, vous pourrez filtrer l’air entrant dans votre maison, le préchauffer, voir même recycler l’air chaud déjà présent en éliminant humidité, odeurs, pollen ainsi que les fameux Composés Organiques Volatiles (COV) qui nuisent à la santé du foyer.
Mais bien sûr sur chaque combinaison d’options définit un type d’appareil particulier, et comme il existe beaucoup de combinaisons, il existe beaucoup de types d’appareils potentiels. Et comme il y a beaucoup d’appareils il va falloir choisir le bon, c’est à dire celui qui correspond le mieux à votre maison et à l’endroit où elle est située. C’est pour cela que je parlais d’ennuis. Car vous allez devoir bosser un peu. Mais rassurez vous, ce blog est là pour aider !

Pour vous aider dans votre choix, et éviter de faire un article long comme une patte d’échassier, vous trouverez ci-dessous une série de liens vers des articles individuels dans lesquels j’aborde en détail chaque type de système. Cliquez sur celui qui vous intéresse et n’hésitez pas à commenter pour me dire ce que vous en pensez !

grilles d'aération pour la maison
Un ensemble de grilles d’aération pour la maison

Synoptique des solutions de ventilation contrôlée de la maison :

  • Ventilateurs des greniers – C’est le B.A.-BA de la ventilation de la maison. Ils sont principalement destinés à réduire le risque de condensation dans vos combles. Mais cela réserve quelques surprises !
  • Les systèmes de ventilation naturelle  – Je ne vous parle pas d’ouvrir une fenêtre. Non quand même pas un article la-dessus. Mais si je vous dis « Tirage Thermique », ca vous évoque quelque chose ? Non ? Alors découvrez les méthodes qui utilisent des principes physiques simples pour ventiler votre maison sans qu’aucun gadget électrique polluant ne soit nécessaire au système. Sommeil du Juste et économies d’énergie garanties à la clé !
  • VMC/VMR versus VMI | Focus sur les système à insufflation et les systèmes à dépression à simple flux- Ce sont les deux principaux types de ventilation contrôlée installés dans les maisons françaises. Les VMC simple flux et les VMR aspirent l’air vicié pour le rejeter dehors. Ils créent ainsi une dépression dans la maison qui aspire à son tour l’air sain de l’extérieur. La VMI fait l’exact inverse en pompant l’air sain dans la maison pour pousser l’air vicié dehors. Et comme le monde est ce qu’il est, chacune à ses propres avantages et inconvénients.
  • Lutter plus efficacement contre l’humidité : VMR Hygroréglables versus VMR simple Si vous avez un ventilateur qui se déclenche quand vous allumez la lumière de votre salle de bains, vous avez probablement raté un truc et pourtant, c’est un véritable jeu d’enfant.
  • VMC Double Flux Thermodynamique- Il s’agit probablement du système de ventilation domestique le plus avancé sur le plan technique. Ils ventilent votre maison et récupèrent la chaleur de l’air expulsé avant de la réutiliser en l’ajoutant à l’air frais entrant. Cela permet de vraiment ventiler intégralement votre maison.

En conclusion, vous avez encore un peu de boulot (désolé !)

Avant de décider quel système de ventilation domestique convient le mieux à votre situation spécifique, nous vous conseillons évidemment de lire les articles ci-dessus. Vous y obtiendrez des informations plus détaillées sur chaque type de système de ventilation et verrez quels sont les avantages et les inconvénients de chacun. Et moi, j’aurais fait mon job : vous aider à faire un choix éclairé !

Laisser un commentaire