le B. A.- BA de la ventilation : ventiler ses combles

5 minutes de lecture.

Pourquoi y a-t-il de la condensation dans le grenier ?

Avant de répondre à cette question, nous devons comprendre ce qu’est la condensation et pourquoi elle se forme n’importe où dans une maison.

La condensation se forme lorsque l’humidité de l’air (vapeur d’eau) entre en contact avec un objet dont la température de surface est inférieure au point de rosée. 

Le point de rosée est la température à laquelle la vapeur d’eau cesse d’être un gaz et devient un liquide. (Vous pouvez en savoir plus sur la condensation ici).

En vivant dans notre maison, nous produisons de la vapeur d’eau. En dormant (3 litres par nuit par adulte !), en nous douchant, en cuisinant, en séchant nos vêtements… Bref la vie c’est l’eau et vivre c’est donc créer de la vapeur.

Or toute cette vapeur d’eau – tel un esprit malin – flotte dans nos maisons jusqu’à ce qu’elle trouve un objet froid pour se condenser détremper le coupable trop frais à son goût. A moins qu’elle ne soit évacuée à l’extérieur par la ventilation. Et c’est d’ailleurs pour cela qu’on a fait un dossier entier sur la ventilation.

Mais revenons à nos moutons,comment arrive t elle dans le grenier ? Vous n’y cusinez pas ni n’y prenez de douche.. enfin normalement. 

Eh bien, c’est simple, vous devez penser à la construction de votre maison. Le plafond entre le logement et les combles est généralement constitué de plaques de plâtre qui ne sont pas de véritables pare-vapeur car elles sont trouillotées de partout : trappe d’accès au grenier, câbles en tout genre, fissure à la jonction du plafond et des murs… Bref c’est un gruyère.

Et donc voilà:  l’eau en vapeur à tendance à monter avec l’air chaud de votre maison, et elle peut traverser les plafonds pour monter au grenier.

Jusque là c’est pas si grave me direz vous, un peu d’eau la haut, c’est bon pour les bronches… Et puis cuisiner à la maison ce n’est pas nouveau. Si cela avait dû être un problème, on le saurait depuis… je dirais le néolithique…

Certes, mais le problème est ensuite exacerbé par le fait que la plupart des maisons ont ce qu’on appelle une isolation à toit froid ». Dans cette technique d’isolation, l’isolant est posé directement sur les plafonds du logement, juste sous les combles. Au passage, sachez que vous pouvez tout apprendre sur l’isolation du grenier avec cet article. C’est une bonne chose lorsqu’il s’agit de conserver la chaleur dans la pièce à vivre, mais cela signifie également que la zone au-dessus de l’isolation a tendance à être froide. 

Or vapeur + froid = condensation. condensation = goutte d’eau. Grenier = Charpente. Charpente = bois. Et goutte d’eau + bois + pénombre = CHAMPIGNONS !!!! Oh Misère !

Comment empêcher la condensation de se former dans le grenier ?

Il existe plusieurs moyens :

Installez des ventilateurs de grenier – l’installation d’un ventilateur de grenier est relativement simple car il s’agit généralement d’un appareil unique qui ne nécessite qu’une alimentation électrique (certains sont même alimentés par l’énergie solaire) et une ventilation adéquate pour faire entrer suffisamment d’air frais dans les combles pour compenser l’air évacué par le ventilateur. 

Empêcher la vapeur d’eau de pénétrer dans les combles – c’est probablement la meilleure option mais cela veut dire que vous devrez reconsidérer toute l’isolation de la maison. Pour tout savoir à ce sujet, c’est par là d’ailleurs. De même l’humidité restera dans les pièces à vivre et il faudra bien vérifier que leur ventilation est suffisante.

Vérifiez que le réservoir collecteur du grenier n’est pas chaud au toucher – Parfois, les problèmes de condensation dans les combles peuvent être causés par de l’eau chaude ou tiède qui pénètre dans le réservoir collecteur (généralement un petit réservoir rectangulaire en plastique noir) dans le grenier.

Si vous le touchez et qu’il est chaud, il s’agit probablement d’une source constante de vapeur d’eau dans vos combles. Si c’est le cas, appelez votre plombier qui sera en mesure de le réparer. 

Ajoutez une ventilation non motorisée supplémentaire au grenier – Il s’agit d’une solution relativement simple qui consiste à ajouter une ventilation supplémentaire au toit pour augmenter le flux d’air dans le grenier. Selon le type de toit que vous avez, cela peut être plus ou moins compliqué.

Si vous avez une rangée de petits évents autour des planches de soffite, il est possible que votre isolation ait bloqué ces évents. Dans ce cas, il suffit de retirer l’isolant pour résoudre le problème.

Les ventilateurs de grenier sont-ils vraiment utiles ?

L’installation de ventilateurs de grenier est en théorie utile, mais seulement si vous fournissez également entrée d’air équivalente à ce que le ventilateur retire. En d’autres termes, si votre ventilateur extrait 4 litres/seconde, vous devez vous assurer que vous fournissez une ventilation supplémentaire qui laissera entrer au moins 4 litres/seconde pour les remplacer.

Si vous ne le faites pas, vous ne ferez que soumettre le ventilateur de grenier à des contraintes excessives (il passera sa vie à essayer de dépressuriser le grenier) ou il aspirera  l’air de la pièce à vivre située en dessous, qui est bien sûr encore pleine de vapeur d’eau- ce qui fera augmenter le débit d’air chargé en vapeur et augmentera l’humidité….

Conclusion :

Les ventilateurs de grenier peuvent faire la différence, mais vous devez vous assurer qu’en même temps que vous installez le ventilateur, vous créez un pare-vapeur au plafond de la pièce de vie en dessous, afin que la vapeur d’eau ne puisse plus pénétrer dans le grenier.

Pour tout savoir sur la ventilation des maisons, vous pouvez consulter mon article résume toutes les problématiques de la ventilation des maisons: Systèmes existants avec leurs avantages, inconvénients, coûts, impératifs légaux… Bref tout y est; alors n’hésitez pas : c’est par ici pour savoir comment bien ventiler son logement

Laisser un commentaire