Fonctionnement, avantages et prix de la ventilation naturelle

11 minutes de lecture.

Pourquoi voudriez-vous installer une ventilation naturelle passive dans votre maison ? Eh bien,nous avons tous notre vision de ce qui constitue une maison écologique et de ce que nous exigeons des matériaux et des produits que nous utilisons . Certains d’entre vous voudront créer une maison dont l’empreinte carbone est aussi faible que possible, tandis que d’autres voudront simplement réduire leurs factures en rendant leur maison un peu plus verte.

C’est pourquoi il existe également différents types de ventilation qui répondent à des besoins spécifiques. Si vous recherchez un système aussi efficace que possible pour récupérer la chaleur de l’air expulsé et que cela ne vous dérange pas d’utiliser de l’électricité pour y parvenir, vous pouvez vous tourner vers des systèmes de type VMC. Mais si vous voulez construire une maison qui consomme le moins d’électricité possible, vous essaierez probablement d’y installer une forme de ventilation naturelle car elle ne consomme pas d’électricité du tout et présente bien des avantages…

Comment fonctionne la ventilation naturelle ?

La ventilation naturelle est une méthode naturelle et peu coûteuse pour ventiler votre maison. Elle n’utilise pas d’électricité, ce qui vous permet de réduire vos besoins en électricité, et elle ne nécessite pas d’entretien.

Elle repose sur le concept de ventilation passive, qui fonctionne autour de deux principes:

  • L’air chaud monte 
  • Le vent soufflant sur la face de votre toit ou de vos murs crée une pression négative qui aspire l’air chaud des parties supérieures de votre maison vers l’extérieur.

Ainsi, dans sa forme la plus simple, vous pouvez ouvrir une fenêtre de toit ou une fenêtre en haut de votre maison (car l’air chaud monte). Au fur et à mesure que l’air chaud est aspiré au dernier étage, de l’air frais est aspiré à travers les évents de vos fenêtres et les espaces autour des menuiseries et tuyaux etc pour le remplacer.

Comment circule l’air dans les pièces de ma maison ?

Dans un schéma de ventilation passive, la circulation de l’air est assurée par la conjugaison de trois concepts – qui en sont les piliers.

  • Ventilation croisée – les interstices autour des portes intérieures permettent à l’air frais entrant par les bouches d’aération murales de circuler vers les bouches d’extraction dans les pièces humides. Cela permet de s’assurer que toutes les pièces sont ventilées.
  • L’effet Venturi l’air qui circule sur le toit de votre maison crée une dépression autour de celui-ci et derrière les murs opposés à ceux qu’il va rencontrer en premier –  ce qui permet d’aspirer l’air chaud et vicié hors de votre maison et d’aspirer l’air frais dans la maison par les bouches d’aération ou les évents muraux.
  • La poussée de l’air chaud – lorsque l’air chaud monte, il est dirigé vers le faîte de votre toit par de grands conduits.

Quels sont les systèmes de ventilation naturelle ?

La ventilation passive par tirage thermique – aussi appelée ventilation passive par cheminée s’appuie sur ces mêmes principes naturels pour fournir une ventilation par le biais de bouches d’extraction dans les pièces humides de votre maison, telles que les salles de bains, les salles d’eau et les cuisines, qui sont acheminées verticalement vers les bouches de sortie situées au faîte de votre toit. Des évents pour parler correctement. L’air de remplacement est ensuite fourni par des évents de goutte d’eau de fenêtres ou des évents muraux.

La ventilation traversante : Ici pas de cheminée d’évacuation : il s’agit de mettre des entrées d’air face aux vents dominants (donc sur les murs exposés aux vents dominants) et des sorties d’air sur les murs opposés: Les vents dominants vont pousser l’air dans votre maison, ce qui crée une plus forte pression à l’intérieur. 

Mais ces mêmes vents, en se heurtant à vos murs et toitures vont créer une dépression “à l’arrière” de la maison (du côté opposé aux vents dominants). Souvenez vous de l’effet Venturi vu ci-dessus. Ainsi l’air -sous pression dans la maison – est évacué d’autant plus efficacement que les bouches de sorties donnent sur un extérieur légèrement dépressurisé.

Je ne traiterais pas plus de ces systèmes dans cet article car ils sont extrêmement spécifiques et implique souvent que la construction soit pensée autour de ce principe. Car si la salle de bain, la buanderie ou la cuisine est construite du côté des vents dominants, alors vous injecterez leur humidité dans toute la maison. Et la gare aux champignons…

Illustration des ventilations naturelles
Ventilation traversante et ventilation par tirage thermique

Ventilation par tirage thermique : Avantages

  • C’est le système de ventilation le plus durable et le plus économe en énergie qui existe.
  • Il n’a pas besoin d’électricité pour ventiler votre maison, donc pas de frais de fonctionnement (sauf si vous installez un système de récupération de chaleur).
  • Réduit l’humidité dans votre maison et permet une ventilation naturelle  continue.
  • Peu ou pas d’entretien nécessaire.
  • Silencieux : le fonctionnement totalement silencieux.
  • L’une des formes de ventilation qui possède le moins de coûts cumulés sur la durée de vie de l’installation (de loin, car il n’y a pas de frais d’électricité et l’installation est nettement moins chère que celle d’une VMCR – ventilation mécanique avec récupération de chaleur ).
  • Peut être utilisé pour rafraîchir efficacement votre maison la nuit.

Ventilation par tirage thermique : Inconvénients

  • Peut créer des « courants d’air «  car l’air de remplacement entre dans le logement par les points de ventilation. Si ceux-ci sont mal dimensionnés, on passe d’une superbe maison à ventilation naturelle et écologique à une passoire thermique inconfortable….
  • Ils nécessitent de grands conduits, à moins que vous n’installiez des ventilateurs pour faciliter la ventilation (Mais alors cela revient à installer une VMC car le ventilateur nécessite une alimentation électrique).
  • Difficile à installer dans votre habitat, sauf si vous êtes sur le point de faire une rénovation complète, ils conviennent donc mieux aux nouvelles constructions.
  • Difficile à contrôler – la quantité de mouvement d’air avec un PSV standard (système de ventilation passif) est principalement dictée par la vitesse de l’air au-dessus du toit de votre maison. Ainsi, s’il y a du vent à l’extérieur, vous risquez d’être surventilé, à moins que vous n’installiez un système PSV intelligent, équipé de clapets contrôlés par l’humidité (qui n’ont pas besoin d’alimentation électrique) pour limiter la ventilation en fermant les conduits d’entrée et de sortie (voir ci-dessous).
  • Avec un système standard le débit n’est pas contrôlable, donc si l’air ne circule pas à l’extérieur, la ventilation sera très faible car vous n’avez pas de contrôle manuel sur le débit d’air. Cela signifie aussi que pendant les journées froides et venteuses, votre système de chauffage domestique fonctionnera davantage car il tentera de chauffer l’air frais entrant.
  • Les conduits doivent être aussi droits et verticaux que possible pour éviter de trop ralentir l’air. Cela peut être difficile à intégrer dans des maisons existantes.
  • Il n’y a pas de filtration de l’air entrant.

Ventilation passive contrôlée pour éviter la déperdition thermique

Le système de ventilation passive en cheminée “intelligent” fonctionne sur le même principe mais comprend l’ajout d’évents de détection d’humidité dans les entrées et les sorties. 

Ils détectent l’humidité de l’air et réagissent en se dilatant ou en se contractant, ce qui ouvre (augmentation de la ventilation) et ferme les évents (diminution de la ventilation) en fonction des niveaux d’humidité dans la maison. 

Ces bouches d’aération intelligentes ne nécessitent pas d’électricité pour fonctionner car elles utilisent des filaments de nylon qui se dilatent et se contractent en fonction du taux d’humidité dans les différentes pièces de la maison et ne nécessitent donc aucun entretien. 

Le principal avantage de ce système est qu’il régule lui-même la ventilation. Un système de ventilation passif standard est ouvert en permanence, ce qui signifie que votre ventilation dépend de la vitesse du vent à l’extérieur et de la chaleur de l’air intérieur, entrainant donc des pertes de chaleur inutiles et vous devrez probablement faire fonctionner davantage votre chaudière pour chauffer l’air plus frais qui entre par les bouches d’entrée.

Et comme une telle ventilation est surtout appréciée pour son impact écologique…. et bien ce serait très contre-productif au final ! 

Encore mieux ; adjoindre au système un récupérateur de chaleur

Il existe des entreprises qui proposent un élément de récupération de chaleur pour la ventilation passive par cheminée. Cependant, cela implique l’ajout d’une pompe à chaleur au système, ce qui signifie que vous utiliserez de l’électricité pour faire fonctionner la pompe à chaleur. Si vous recherchez un système à énergie zéro, cela ne vous conviendra pas. Mais si vous êtes prêt à accepter un certain apport électrique, vous pourrez refroidir l’air entrant pendant les mois d’été et capturer et recycler la chaleur de l’air sortant pendant les mois d’hiver.

Enfin pour les régions chaudes, la technique antique de la Cheminée Solaire

Utilisée au moyen orient depuis la nuit des temps, popularisée en Europe par les Romains, ce système de ventilation naturelle par convection, est plus destinée à la climatisation des logements que leur ventilation. Mais dans les faits; ils ventilent.

Il s’agit de créer une cheminée la plus exposée possible au soleil : l’air chauffant en son sein s’élève et créé une dépression dans la maison. Or une entrée d’air est située au bas de la maison qui prend l’air dans un puits provençal. C’est un tuyaux dont la plus grande partie est enterrée. L’air extérieur aspiré dans le tuyau est ainsi refroidi par son passage sous-terrain. L’air ainsi injecté dans la maison est plus frais qu’un air de climatiseur… le tout 100% naturel !

Mais nous traiterons cette merveille dans la section dédiée à la climatisation.

Une installation avec cheminée solaire.
Crédit Wikipédia

Quel débit d’air pour ma ventilation naturelle ?

Eh bien c’est selon…..

Oui je sais c’est frustrant comme réponse. Mais le fait est que c’est selon l’étanchéité à l’air de votre maison. Il vous faudra calibrer votre installation en fonction des autres “trous” qui existent un peu partout dans votre maison.

Il faudra prévoir un diagnostic par un professionnel – comme expliqué ici.

Le but sera que toutes les sources de ventilation naturelle – contrôlée ou non – atteignent ces valeurs cibles :

  Extraction nécessaire d’air en m3/h
Nb pièces principales Cuisne Salle de Bain Autres Salles d’eau WC unique WC multiples
1 20/75 15 15 15 15
2 30/90 15 15 15 15
3 45/105 30 15 15 15
4 45/120 30 15 30 15
5 et plus 45/135 30 15 30 15

Quel prix pour ma ventilation naturelle ?

La réponse à cette question est en fait imprécise par nature. cela dépendra vraiment de votre maison, car ce genre de systeme est toujours un peu sur-mesure.

Pour une installation de type traversante il vous faudra compter moins de 1000€ pour une maison de 100M².

A titre indicatif, il vous faudra :

  • 330 € : grilles d’aération ;
  • 170 € : grilles d’aération du salon (elles sont plus jolies);
  • 43 € par chambres ;
  • 75 € pour percer l’ouverture de transfert ;
  • 105 € pour l’ensemble des conduits ;
  • 150 € pour les évents: sorties en toiture ;
  • 40 € pour les bouches d’extraction ;
  • 20 € pour les coudes et 15 € pour les tés.

Pour des systèmes par tirage thermique, cela dépendra vraiment de votre logement et les prix peuvent varier de 1000€ à… l’infini (et au delà). En effet les aménagements doivent être beaucoup plus lourds pour faire passer les gaines; et cela sera influé par toutes les variables du logement (matériaux, styles architecturaux, région etc etc)

Pour tout savoir sur la ventilation des maisons, vous pouvez consulter mon article qui résume toutes les problématiques de la ventilation des maisons: Systèmes existants avec leurs avantages, inconvénients, coûts, impératifs légaux… Bref tout y est; alors n’hésitez pas : c’est par ici pour savoir comment bien ventiler son logement

Laisser un commentaire