Isolation à l’herbe : enfin une isolation vraiment écologique ?

11 minutes de lecture.

Grass is Green. Une entreprise Suisse a mis au point un matériau innovant d’isolation à base de fibres d’herbes pour les cavités des murs, des toits et des sols, composé de cellulose naturelle 100 % renouvelable provenant de l’herbe des prés cultivée par des agriculteurs locaux.
Alors après les banques suisses, le chocolat suisse, les montres suisse …  l’isolation suisse ?
Eh bien pourquoi pas ?
Focus sur un coup de génie de nos chers voisins alpins pionniers en la matière avec leur produit Gramitherm !

Comment l’isolation en fibre d’herbe est-elle fabriquée ?

Le processus de fabrication est super écologique : On commence par tondre la pelouse, puis on sépare les fibres, utilisées pour l’isolant, des liquides. ce « jus d’herbe », sera ensuite utilisé comme combustible d’appoint dans la digestion anaérobie (en d’autres termes on laisse les micro – organismes qui n’aiment pas l’air faire un grand gueuleton de tout ce qui est autour des fibres de cellulose – on laisse pourrir sans oxygène quoi ce qui dégage du méthane).

Le biogaz produit par ce processus est ensuite récupéré et fournit toute l’énergie nécessaire  pour sécher préparer la fibre avant qu’elle ne soit « étêtée » et mise en panneaux. 

La faible énergie grise induite par la fabrication est a souligner. le procédé est vraiment malin. Mais ce n’est pas le plus beau, attendez !

Un magnifique bilan carbone :  l’importante faculté de l’herbe à absorber du Co2 fait du Gramitherm un matériau bénéficiant d’un bilan carbone négatif pour tout son cycle de vie ! 1kg de Gramitherm mis sur le marché absorbe l’équivalent de 1 405 kg de CO2 (étude réalisée par l’Université de Zurich / 2015).

Un matériau abondant, sans contraintes de production : L’herbe est facile à cultiver, avec un faible apport de main-d’œuvre, de machines et d’engrais, et permet plusieurs récoltes par an. La culture de l’herbe n’entraîne pas d’appauvrissement des sols, car les résidus de biomasse issus du processus de production sont retournés sur le terrain d’origine comme engrais. 

Pas de concurrence avec le monde animal: en utilisant cet isolant en fibre d’herbe, vous ne tuerez pas une vache. Promis, car l’herbe sélectionnée est garantie sans utilisations commerciales. Ce qui fait un bon point de plus pour cet isolant, en l’inscrivant réellement dans l’économie circulaire, car il valorise ce qui serait un déchet. Mais d’où vient- elle cette herbe si elle n’est broutée par aucun bovidé ? 

Et bien d’endroits ou l’on ne voudrait pas voir une vache traîner : par exemple, les aéroports des Pays-Bas ou les bords d’autoroutes d’autres pays..

La fibre d’herbe peut être entièrement recyclée sans générer de déchets ni d’eaux usées. L’isolant sera recyclable ou compostable….

Attention néanmoins, toutes les isolations en fibre d’herbes ne se valent pas d’un point de vue écologique : certaines sont traitées aux sels d’ammonium et non au sel de bore. De même pour garantir une homogénéité du matériau, certain produit ne sont pas collés à l’amidon mais avec des polyesters… Lisez la notice de composition !

pose d'isolation en fibre d'herbes
La technique de pose de l’isolation en fibre d’herbes est comparable aux autres isolants

Quelle est la performance de l’isolation en fibre d’herbe ?

Synthèse de la performance de l’isolant en fibre d’herbe
Propriété Performance
Conductivité thermique 

λ 0,034-0,038 W/m,K.

Coefficient de transfert thermique U  0,226 W/m2,K (épaisseur de la couche : 15 cm)
Isolation phonique Excellentes sur un large spectre de fréquences
Fibres de liant  Dérivé d’amidon.
Capacité thermique spécifique c  1.6 – 2.1 kJ/kg,K.
Résistance à la diffusion de la vapeur μ  1-2 (libère et absorbe)
Comportement à l’humidité  Bon absorbant d’humidité
Stabilité dimensionnelle  (Norme EU 1604) variation dimensionnelle max. +/-1%
Résistance aux attaques fongiques (DIN IEC 68-2-10)  Très forte
Comportement au feu (EN 13501-1)  Catégorie E
Energies grises nécessaires (fabrication / transport)  12.5 kWh/m³ pour sa fabrication.

Performance de la fibre d’herbe pour l’isolation thermique

La conductivité thermique mesurée λ de l’isolant en herbe est comprise entre 0,034 et 0,038 W/m,K. En tenant compte d’une marge de sécurité, l’Agrément Technique Européen pour l’Isolation à l’Herbe déclare une conductivité thermique de 0,040 W/m,K. 

Ce chiffre est valable pour une densité de produit comprise entre 30 et 80 kg/m3. La conductivité thermique de l’isolant en herbe réagit relativement peu aux variations de l’humidité de l’air ambiant, ce qui est un avantage.

La valeur U se rapporte au flux de chaleur traversant un élément de construction de 1 m2 en 1 heure, pour une différence de température de 1°K à travers cet élément. Avec une conductivité thermique de 0,034 W/m,K et une épaisseur de 15 cm, l’isolation en fibre d’herbe a une valeur U de 0,226 W/m2,K. 

Une pose correcte sur tous les éléments du mur réduira (améliorera) encore cette valeur U en limitant les ponts thermiques.

Une isolation très performante dans les chaleurs estivales

Les propriétés de protection contre la chaleur estivale des matériaux isolants sont de plus en plus importantes, car la consommation d’énergie pour la climatisation des pièces augmente et nécessite une énergie électrique coûteuse.

Ces propriétés sont décrites par la capacité thermique spécifique c d’un matériau. c est la quantité de chaleur nécessaire pour chauffer 1 kg du matériau de 1°K. L’isolation en fibre d’herbe à une valeur c comprise entre 1,6 et 2,1 kJ/kg,K. 

Cette valeur est nettement supérieure aux valeurs respectives de la laine minérale (c=0,8), qui peut être chauffée plus facilement et offre une protection limitée contre la chaleur.

L’isolation en fibre d’herbe se caractérise par un transfert très lent de la chaleur à travers le matériau. La combinaison de la conductivité thermique et de la capacité thermique spécifique réduit la différence de température jour/nuit sous le toit et libère la chaleur pendant la nuit. La fibre d’herbe présente un retard presque parfait de la libération de la chaleur d’environ 11 heures après l’absorption de la chaleur.

Absorption et libération de l’humidité

La cellulose a la capacité d’absorber l’humidité de l’air ambiant et de la libérer, lorsque l’air ambiant devient plus sec. Cette caractéristique a un effet équilibrant sur le climat de la pièce, ce qui est généralement considéré comme l’un des avantages des matériaux d’isolation renouvelables – dont l’isolation en fibre d’herbe fait partie. 

Leur teneur en humidité varie entre 5 et 11 % de leur poids ce qui fait que la stabilité et la durée de vie du panneau ne sont pas affectées.

C’est un gros plus en faveur de l’isolation en fibre de laine : les produits isolants minéraux n’absorbent pas l’humidité, ce qui peut entraîner la condensation de l’humidité de l’air ambiant au point de rosée dans le matériau et l’écoulement du condensat dans le matériau – détériorant ainsi les massoneries ou les charpentes.

Résistance à la diffusion de la vapeur

Le coefficient de diffusion de la vapeur µ décrit la résistance d’un matériau à la diffusion de la vapeur. µ est une valeur comparative, qui indique dans quelle mesure la résistance du matériau est plus forte que la résistance d’une couche d’air de la même épaisseur. L’air a un coefficient de diffusion de vapeur de 1. L’isolant en herbe est ouvert à la diffusion de vapeur (µ=1-2). C’est un avantage, car il empêche l’accumulation de condensat sur le côté plus chaud du matériau.

Résistance aux champignons

La résistance de l’isolation en fibre d’herbe est très bonne. Exposé à des spores fongiques pendant 4 semaines à 23°C et dans des conditions de saturation en humidité, l’examen au microscope n’a montré aucune croissance.. Cette résistance est due à son traitement à l’acide borique et au borate.

Stabilité dimensionnelle – résistance à l’écrasement

La stabilité dimensionnelle de l’isolation en fibre d’herbe montre que les changements dans la longueur et la largeur du produit sont d’environ 0,3%. L’isolant en herbe ne se dilate don pas ni ne se rétrécit quand exposé à la chaleur ou à l’humidité.

L’isolation en fibre d’herbe régule l’humidité de la maison

Voici l’un des avantages de l’isolation en fibre d’herbe- elle a la capacité de stocker en toute sécurité des niveaux d’humidité plus élevés que la plupart des matériaux d’isolation sur le marché (sauf l’isolant en fibre de Chanvre). 

Ce concept peut être difficile à saisir au début, alors pensez-y de la même manière que la masse thermique absorbe et libère la chaleur (c’est-à-dire de la manière dont la pierre, le béton, le bois, l’eau, les substances avec beaucoup de masse absorbent et retiennent la chaleur). Lorsque le taux d’humidité relative à l’intérieur de votre maison ou de vos murs change, une partie de cette humidité sera absorbée et libérée par les matériaux de votre maison. Et disposer d’un stockage sûr de l’humidité passive n’est jamais une mauvaise chose dans les maisons, cela vous évitera de biens inesthétiques traces noiratres sur votre belle peinture du salon !.

L’isolation en fibre d’herbe protège la qualité de l’air intérieur 

Le nombre de personnes souffrant d’allergies ou de troubles liés à la pollution intérieure des maisons est en constante augmentation. Or les matériaux de construction naturels peuvent contribuer à y remédier. Le formaldéhyde et d’autres produits chimiques sont couramment utilisés dans la fabrication des matériaux ou des meubles, ce qui contamine l’air intérieur, car ces produits chimiques finissent par se dégager dans l’air de votre maison. Choisir des matériaux de construction naturels sans produits chimiques ni COV permet d’améliorer la qualité de l’air intérieur et de réduire les risques pour la santé de toute votre gentille famille – même leur utilisation n’exclut pas de bien ventiler sa maison moderne rendue étanche par une isolation performante. Vous aurez remarqué le lien ? Eh oui nous avons un beau dossier sur la ventilation !

Les inconvénients de l’isolation en fibre d’herbes 

Les produits innovants et écologiques sont presque toujours plus chers et beaucoup plus difficiles à trouver. Mais c’était le cas des panneaux solaires, de la peinture dépolluante, ou même des toilettes à faible débit lorsqu’ils sont apparus.Donc pour le moment, Gramintherm est relativement cher – d’autant plus qu’il n’a pas de concurrents sérieux – mais patience… un jour viendra ! 

L’isolation à l’herbe n’est pas extrêmement performante en matière de résistance au feu : même si elle est traitée au sel de bore, elle reste combustible.

L’isolation à l’herbe est volumineuse : elle impliquera forcément un surcoût de transport ou de livraison

Le Gramintherm est encore assez peu distribué en France. Je ne l’ai trouvé dans aucun site de bricolage, à l’exception de ce site qui en vend – mais dont je ne connais pas la fiabilité.

Cela dit, il est difficile de mettre un prix sur la santé, et l’air des maisons peut être jusqu’à 5 fois plus pollué que l’air extérieur en raison de la quantité de produits chimiques dans les matériaux de construction. À mesure que le marché des maisons écologiques plus saines se développe, la demande de produits de construction écologiques augmente, ce qui fait naturellement baisser les prix. Alors si vous avez un peu de réserves sur votre compte en banque; oubliez la tesla et optez plutôt pour quelque chose qui impactera vraiment la santé de vos proches et celle de la planète !

Certains panneaux produits hors Europe contiennent des sels d’ammonium ou de la colle polyester qui les rendent moins sain et non recyclable/compostable

Enfin, il faut être conscient que ce matériau est peut-être encore un peu trop « excentrique ». Vous aurez peut-être plus de mal à convaincre votre artisan de ranger sa laine de verre pour poser ce type d’isolant. 

Quel est le prix du panneau Gramintherm et de l’isolant en fibre d’herbes de manière générale ?

Si je m’en réfère au site prix-de-gros.com (encore une fois je ne les connais pas, je ne sais pas s’ils sont fiables), il faudra compter environ 18,25 € du m& hors pose pour acheter des panneaux de Gramintherm

Laisser un commentaire