Une bêêêêêêête d’isolant : l’isolation en laine de mouton

9 minutes de lecture.

Non pas de poisson d’avril. Et non ça ne va pas sentir la bergerie chez vous; c’est promis !
La laine de mouton est un matériau que nous connaissons tous, parce qu’en hiver nous mettons tous des pulls. Mais auriez vous déjà eu l’idée de mettre un pull à votre grenier ? Saugrenu comme idée non ? Et bien pas tant que cela. Car la laine de mouton est aussi un merveilleux isolant auquel on devrait penser plus souvent avant d’acheter une isolation pour la maison.
Bon évidemment ce matériau est écologique; il est même respectueux de l’animal car pas besoin de le tuer pour récupérer la laine. On le tond juste. Et pour les plus fleur-bleue d’entre vous, j’irais même jusqu’à dire que c’est tout mignon-choupinet de le tondre, parce que c’est pour qu’il n’ait pas trop chaud l’été.

Enfin bref, revenons à nos moutons (oui je sais; c’est facile)

Donc si vous pensez que 2,8 million d’années d’évolution humaine rendent illusoire toute velléité de Dame Nature d’égaler la performance de nos technologies les plus élaborées…
Eh bien vous vous calez le doigt dans l’œil. En tout cas en matière d’isolation le mouton enfonce tous les merveilleux produits pétroliers qui existent.

Car oui, l’isolation en laine de mouton offre une quantité énorme d’avantages par rapport aux matériaux d’isolation synthétiques et presque aucun inconvénient.

Isolation_Laine_Mouton
Application de Laine de Mouton pour une isolation de toit

Alors pourquoi est-ce un petit miracle ?

  • Elle est 100% pure et totalement naturelle.
  • Elle peut être utilisée horizontalement ou verticalement.
  • C’est un matériau fantastiquement insonorisant 
  • Elle est respirante.
  • Les fibres naturelles de la laine conservent bien leur forme et ne s’affaissent pas avec le temps.
  • C’est un produit durable.
  • Elle ne démange pas, elle est donc facile à installer soi-même et ne contient pas de poussière ni de produits chimiques nocifs. Si vous avez déjà posé un isolant en fibre minérale, vous me comprenez quand je dis qu’il vous fait tousser et vous démange pendant une bonne semaine….
  • Elle est naturellement ignifuge et si elle prend feu, elle brûle beaucoup plus lentement que les matériaux d’isolation traditionnels . En plus, elle ne dégage pas de produits chimiques tout à fait sympathiques comme le cyanure d’hydrogène. 
  • Elle a une masse thermique élevée – ce qui est une façon élégante de dire qu’il faut deux à trois fois plus d’énergie pour augmenter la température de la laine de mouton de 1ºC que pour augmenter celle de la fibre minérale de 1ºC. Ainsi la laine de mouton maintient une température plus constante que la laine de roche par exemple.
  • L’espérance de vie de l’isolation en laine de mouton est d’environ 60 ans et pendant cette période, elle conservera sa forme, contrairement aux isolants synthétiques de faible densité qui ont tendance à s’affaisser avec le temps et perdre environ 25% de leur performance.
  • La laine de mouton ne dégaze pas : elle ne contient pas de produit chimique et est donc d’une extrême stabilité. Vos bambins peuvent dormir dessous ils ne se bousillent pas les poumons et le cerveau 
  • La laine de mouton devient de plus en plus abordable avec le temps et peut même s’avérer plus compétitive que les solutions chimiques. La preuve par là.
  • La laine de mouton rend les adolescents aimables et répare Windows 10.

La laine de mouton, un dépolluant dans la maison

L’isolation en laine de mouton naturelle peut absorber les polluants et réguler la qualité de l’air dans votre maison. Ce qui est une bonne nouvelle car la maison moderne est la plus étanche possible. C’est bon pour l’isolation, mais cela à tendance à faire stagner la pollution en son sein. Mais la… Super Mouton vous sauve !
Plus sérieusement, limiter la ventilation n’est pas propice à une bonne qualité de l’air intérieur, d’autant plus que les produits modernes tels que les moquettes, le MDF et les revêtements de sol peuvent dégager des composés organiques volatils (COV) tels que le formaldéhyde. Le fait est que la laine a la capacité d’absorber de façon permanente le formaldéhyde et d’autres COV, ce qui en fait vraiment un matériau idéal pour un intérieur sain.
Et promis, ce n’est pas un délire d’ex-hippies du Larzac qui aurait un peu trop consommé la moquette justement.

L’affreux formaldéhyde envahit votre maison

La preuve vient d’Allemagne et fut apportée par Gabriele Wortmann au sein du DWI (Institut allemand de recherche sur les matériaux : Leibniz-Institut für Interaktive Materialien). Cet universitaire a réalisé une étude sur « l’absorption et la fixation par la laine des polluants de l’air des locaux, comme le formaldéhyde ». Vous pouvez retrouver ici le PDF de la publication scientifique du DWI traduite en Francais 
En résumé, cela explique que le formaldéhyde se caractérise comme un composé organique volatil (C.O.V), largement utilisé dans les matériaux de construction, les meubles (panneaux de particules ou de fibres), certaines peintures, colles et résines, moquettes, mousses, tissus d’ameublement, nettoyants. Bref partout.
Le soucis c’est qu’Il s’évapore plus ou moins rapidement à la température ambiante et se retrouvent ainsi dans l’air que nous respirons. Bien sûr le formaldéhyde n’est pas un gentil petit gaz inoffensif comme l’omniprésent diazote…. Non; le vilain est classé comme substance cancérigène et allergisante. Et cette saleté est même le premier polluant de l’air intérieur, ou on le retrouve dans une concentration de 5 à 50 fois plus importante qu’à l’extérieur. Ses nuisances augmentent avec le taux d’humidité, la température et le confinement.

Mais super mouton le gobe et le garde

Pour ce qui est de l’expérience, les cloisons d’une chambre d’expérimentation ont été munies de panneaux de plâtre recouverts d’une couche de feutre aiguilleté de laine. Après 24 heures, la teneur en formaldéhyde de la pièce, initialement à 300 ppm (parties par million), s’est située entre 0,23 et 0,7 ppm, ce qui correspond à l’élimination de 99,8 % du polluant. Le formaldéhyde a donc été absorbé par les fibres de laine. 

crédit : spreadshirt.fr

Pour les scientifique : voilà comment ça marche

En fait, le formaldéhyde réagit chimiquement avec certains acides aminés qui composent la kératine (principal constituant de la laine). Dans la première étape, il réagit avec la lysine et la glutamine des longues chaînes de micro fibrilles, et dans une deuxième étape, avec la matrice riche en soufre (cystine et cystéine) des chaînons transversaux. Le résultat est une liaison très stable et non réversible dans la gamme de chaleur habituelle d’une maison : le formaldéhyde est éliminé.
Enfin, la laine de mouton à gardé captif le formaldéhyde jusqu’à 30ºC.

La laine de mouton régule l’humidité dans la maison 

La laine de mouton est hygroscopique, elle peut donc absorber environ 25 % de son propre poids en humidité avant que son efficacité thermique ne diminue. Elle restitue également l’humidité qu’elle absorbe dans l’air lorsque le taux d’humidité ambiant baisse. Elle contribuera donc à contrôler les niveaux d’humidité et à réduire la condensation dans votre maison.
Cela signifie que votre isolation en laine de mouton ne vous tiendra pas seulement au chaud, mais qu’elle contribuera également à réguler les niveaux d’humidité dans votre maison et à absorber les COV. C’est solide non ?

La laine de mouton une pompe à chaleur naturelle ?

Bon attention, il ne faut pas trop s’enflammer, la laine de mouton ne remplace pas une pompe à chaleur. Mais  lorsque l’environnement est plus chaud que la laine et que celle-ci libère de l’humidité, la laine se refroidit légèrement, ce qui permet de rafraîchir l’air intérieur de la maison (l’eau, cette coquine, pique des calories à son environnement pour s’évaporer)
Et bien sûr, à l’inverse, en hiver lorsque que la laine est plus chaude que l’environnement, elle absorbe l’humidité et – en condensant l’eau – elle génère de la chaleur supplémentaire !

La laine de mouton est aussi un isolant phonique

En plus d’aider à chauffer et à refroidir votre maison, l’isolation en laine est également un bon réducteur de bruit et est plus performante que de nombreux isolants phoniques artificiels..

Valeurs U typiques :

Lorsqu’elle est installée dans une configuration de toit froid, sur une profondeur de 300 mm (c’est-à-dire 100 mm entre les solives et 200 mm au-dessus des solives, posée perpendiculairement à la première couche), vous pouvez espérer obtenir une valeur U d’environ 0,13 W/m²K (ce chiffre peut varier selon les différents produits en laine de mouton).
A titre de comparaison, une épaisseur équivalente de fibre minérale offrirait une valeur U de l’ordre de 0,15W/m²K. 

Le différentiel est petit, surtout au regard des autres bénéfices de la laine de mouton.

Conclusion :

Si vous cherchez actuellement à ajouter une isolation à votre maison et que vous voulez quelque chose de naturel, sans démangeaisons, capable d’absorber et de libérer la vapeur d’eau et l’humidité selon les besoins, de réguler la température, de fournir une isolation acoustique et d’absorber les saletées qui volettent dans la maison;  alors l’isolation en laine de mouton est LA réponse.

Vous vous posez encore des questions sur l’isolation ? Vous voulez un récapitulatif de tous les matériaux utilisés actuellement ? Vous cherchez les bonnes pratiques pour poser ou évaluer la pose de votre isolation ? Cet article résume tout le dossier Isolation de Maison-Responsable et vous donne un lien à chaque fois qu’un article approfondit le sujet sur ce blog !

Laisser un commentaire