Tout savoir sur l’isolation par panneaux rigides

9 minutes de lecture.

Il existe de nombreux types différents d’isolants sous forme de panneaux rigides, je vais donc vous donner un aperçu des types les plus courants utilisés dans la construction de maisons en France voir en Europe. Et bien sûr, pour apporter un peu de valeur au contenu, je dresserais le pour et le contre de chacun.

Panneaux isolants rigides : définition

Le terme d’isolation rigide fait généralement référence aux grandes feuilles d’isolation préformées qui peuvent être achetées dans le commerce ou sur certains sites de vente en ligne (attention aux frais de livraison, 300m² d’isolant en plaque ne tiennent pas dans un colissimo)
Il en existe trois types principaux : 

  • les panneaux PIR/PUR
  • les panneaux phénoliques 
  • les panneaux EPS :

1. Panneaux PIR/PUR :

Les panneaux PIR (polyisocyanurate) et PUR (polyuréthane) sont de différents types, mais le type le plus courant a un dos en feuille d’aluminium de chaque côté, ce qui les rend facilement reconnaissables.

Les panneaux PIR (polyisocyanurate) et PUR (polyuréthane) sont fabriqués en mélangeant des produits chimiques avec un agent gonflant (qui forme les bulles). Cela forme de grands blocs rigides qui sont des feuilles d’isolation à faible densité et à cellules fermées (bulles indépendantes plutôt que bulles reliées entre elles – nous avions écrit sur ce sujet dans l’article Pourquoi l’isolation… isole ?). Cette mousse qui compose le PUR est appelée polyuréthane et est composée de polymère d’uréthane, une molécule organique. Pour son cousin le PIR c’est la même chose mais la fabrication se fait à plus haute température ce qui modifie le polymère.Si vous êtes chimistes dans l’âme allez voir ici
Le gaz qui est piégé dans les cellules fermées de l’isolant a une conductivité thermique très faible.
Cette faible conductivité thermique permet à l’isolant d’être plus performant que s’il n’y avait que de l’air emprisonné dans les cellules (c’est le même principe que pour l’utilisation du gaz argon dans les fenêtres à double ou triple vitrage).
Environ 97 % du volume total du panneau d’isolation rigide est ainsi constitué de gaz.
La principale différence entre les panneaux PIR et les panneaux PUR est que les panneaux PIR offrent une plus grande résistance à la chaleur et sont donc plus utiles pour améliorer la résistance au feu d’une structure. De manière générale, le PIR représente la version améliorée du PUR – ce dernier étant désormais fortement déconseillé. En effet le PIR – en cas d’incendie – s’éteint spontanément dès lors qu’il n’est plus exposé à des flammes. Le PUR, lui ne s’éteignant pas spontanément – entretiendra le feu et le propagera à toute votre belle maison….
Les panneaux PIR/PUR sont généralement utilisés pour l’isolation des murs, des sols et des toits et, comme nous l’avons déjà dit, ils sont le plus souvent collés à une feuille d’aluminium (pour former un pare-vapeur ce qui est très important comme on l’a vu ici mais ils peuvent aussi être collés à du contreplaqué, à des plaques de plâtre ou être recouvert par un revêtement en fibres de verre pour une utilisation à l’extérieur ou pour isoler des toits plats.

Avantages :

Presque aussi efficace thermiquement que les panneaux phénoliques (voir ci-dessous).
Structure cellulaire fermée pour minimiser l’absorption d’humidité ou de vapeur d’eau.
Moins cher que le panneau phénolique.

Inconvénients :

L’isolant est moins performant : si vous essayez d’atteindre une valeur U spécifique, vous aurez besoin d’un panneau légèrement plus épais que le panneau phénolique.
Le PUR est déconseillé pour limiter les risques d’incendie.
Le PIR – s’il résiste mieux au feu – dégage du cyanure d’hydrogène en brûlant et comme il y a cyanure dans le mot, vous comprenez que ce n’est pas top comme bol d’air…

Panneau PIR
Un panneau PIR

2. Panneaux phénoliques :

Comme les panneaux PIR/PUR ci-dessus, les panneaux d’isolation en mousse phénolique se caractérisent également par une structure à cellules fermées.ils se présentent comme un panneau constitué d’une mousse rouge-brun pâle très rigide. Cette mousse est produite par une réaction chimique entre une base phénol et du formaldéhyde.Sur cette base -commune à tous les panneaux du marché – on applique une couche pare-vapeur (celle-ci peut prendre toutes les formes possibles et imaginables dès lors qu’elle est étanche).
Les panneaux phénoliques ont une valeur R légèrement supérieure ce qui offre la possibilité de les produire avec un profil légèrement plus fin que les panneaux PIR/PUR.
Cependant, les panneaux phénoliques ont tendance à être plus chers.

Avantages :

C’est le produit d’isolation le plus efficace thermiquement disponible actuellement.
Ils représentent les panneaux isolants les plus fins pour une valeur U spécifique donnée 
Comme ils sont à cellules fermées, ils ne devraient pas absorber l’humidité ou la vapeur d’eau, contrairement aux produits à cellules ouvertes. Cela ne vous économisera néanmoins pas l’utilisation de pare-vapeur afin de rendre votre installation plus durable (généralement le panneaux en est déja équipé)
Résistant à la compression : ils peuvent donc être posés sur le sol d’un grenier ou sous un toit plat.

Inconvénients :

Les panneaux phénoliques seront probablement les plus chers de toutes les options d’isolation en mousse rigide présentées ici.
Très cassants : il peut y avoir de la perte lors de l’installation – et vu le prix – ce n’est pas un mince problème.

Un panneau de mousse phénolique

3. Les panneaux EPS (polystyrène expansé) :

C’est le panneau d’isolation le plus basique et celui qui a la valeur R la plus faible (or plus la valeur R est élevée, meilleures sont les propriétés d’isolation thermique). Il est constitué de polystyrène qui est un polymère aromatique synthétique fabriqué à partir du monomère styrène, dérivé du benzène et de l’éthylène – bref plein de produits pétroliers.

Avantages :

Le moins cher des trois panneaux d’isolation rigides traités ici.
Très léger et relativement peu cassant : il ne surcharge pas la structure

Inconvénients :

Il n’a pas de structure cellulaire fermée car il s’agit essentiellement d’une masse de billes de polystyrène moulées ensemble en un bloc. Il est donc moins performant.
Il peut laisser pénétrer la vapeur d’eau/l’humidité au fil du temps – doit donc être impérativement utilisé avec un pare-vapeur.
Pour obtenir des valeurs r ou u similaires à celles des panneaux PIR/PUR ou phénoliques, vous aurez besoin d’un bloc d’isolation beaucoup plus épais (voir ci-dessous).

Polystyrène_expansé
Un panneau de polystyrène expansé
Polystyrène_Extrudé
Un panneau en polystyrène extrudé

Applications typiques de l’isolation en mousse rigide :

Comme mentionné ci-dessus, l’isolation en mousse rigide est généralement utilisée pour les sols, les murs et les plafonds des maisons.
Si vous construisez ou si vous agrandissez (ce qui revient à construire me direz vous), vous l’installerez normalement dans les combles, les cavités (en cas de murs creux) ou sur les murs pendant la construction.
Mais si vous rénovez une propriété plus ancienne avec des murs pleins, l’isolation peut être appliquée à l’intérieur d’une ossature en bois ou, plus souvent, au moyen de plaques de plâtre isolées (où la mousse rigide est pré-appliquée au dos de la plaque de plâtre en différentes épaisseurs).
Pour plus d’informations, consultez mon article sur l’isolation des murs solides.

Conclusion :

Lorsque vous essayez de choisir une isolation en panneaux de mousse rigide pour votre maison, vous devez prendre en compte votre type de projet (construction neuve ou rénovation), votre budget et l’espace dont vous disposez pour travailler.
Si vous installez l’isolation en mousse rigide à l’intérieur, vous utiliserez probablement une plaque de plâtre isolée fixée directement au mur afin de minimiser l’espace au sol que vous perdrez.
Vous devrez mettre en balance l’épaisseur et le coût et prendre votre décision finale. Mais, comme je l’ai déjà mentionné ci-dessus, les panneaux d’isolation PIR/PUR ont tendance à offrir 90% des résultats à un prix inférieur à celui des panneaux phénoliques. Par contre gare au feu. Et comme ce site s’appelle Maison Responsable; je vous laisse deviner mon opinion.
Enfin, sachez qu’il existe pleins d’autres types de matériaux – souvent plus écolo – et pas forcément défavorisé par le rapport coût/performance. Je vous laisse les découvrir à partir de cette page.

Vous vous posez encore des questions sur l’isolation ? Vous voulez un récapitulatif de tous les matériaux utilisés actuellement ? Vous cherchez les bonnes pratiques pour poser ou évaluer la pose de votre isolation ? Cet article résume tout le dossier Isolation de Maison-Responsable et vous donne un lien à chaque fois qu’un article approfondit le sujet sur ce blog !

Laisser un commentaire