Construire sa maison en bois cordé : avantages, prix et techniques

11 minutes de lecture.

La construction en bois-cordé  ou construction en bois de corde, est un excellent moyen de construire une maison soi-même au tiers du prix d’un pavillon de même taille. Elle est peu coûteuse donc, et si elle demande beaucoup de travail, elle ne nécessite pas de compétences particulières. Les matériaux locaux, qui sont parfois des déchets, peuvent être utilisés, ce qui en fait une méthode de construction circulaire et donc respectueuse de l’environnement. Cette technique à donc une place de choix dans notre inventaire des matériaux écologiques pour la construction.

En Sibérie et en Grèce, la technique de construction en bois cordé est millénaire, bien qu’il n’y ait pas de début précis à son histoire. On en a également trouvé en Scandinavie. Dans les années 1800, les maisons et les granges en bois de corde ont fait leur apparition dans le l’ouest américain et au Canada. A tel point que dans les années 20 – durant la grande crise économique, on les a appelées « maisons de la crise ». En effet, les matériaux de construction étant devenus inabordables, ces maisons étaient fabriquées avec des matériaux locaux.

Comment construire une maison en bois cordé ?

Des rondins de 15 à 60 cm de long sont placés dans un lit de mortier avec les extrémités dépassant légèrement. Le mortier est placé entre chaque rondin uniquement aux deux extrémités, laissant un espace vide au milieu, qui sera rempli d’un mélange de sciure et de chaux pour l’isolation. D’autres isolants plus modernes peuvent être également appliqués au fur et à mesure de la construction du mur si le mélange sciure/chaud ne vous plait pas. Le seul impératif est qu’il soit d’une texture suffisamment ductile pour s’immiscer entre les aspérités des bûches. On pourrait par exemple penser à de l’ouate de cellulose. Cette méthode de construction crée donc deux murs qui sont isolés entre eux et la solidité des deux murs est assurée par les rondins de bois qui assurent leur cohérence.

A noter que pour une isolation à peu près efficace ou pour un mur porteur,  il faudra que l’épaisseur finale du mur soit au minimum de 40 cm (que vous ayez construit en simple ou en double couche, cf ci dessous).

N’oubliez pas que vous devez laisser sécher le mortier toute les 3 rangées de bûches maximum pendant minimum 8h – idéalement une journée entière. Si comme chez moi, le temps est souvent à la pluie, n’oubliez pas de bâcher le chantier pour ne par réhumidifier le bois !

3 méthodes pour la constructions de murs en bois cordé

Ou trouver les bûches ? Quel bois utiliser pour un mur en bois cordé ? 

Les chutes de bois de scierie peuvent être utilisées à cette fin. Parfois, si vous chauffez avec du bois, il reste des morceaux trop gros pour être brûlés et trop noueux pour être fendus. Ce sont d’excellents candidats pour un mur en bois cordé. 

Un propriétaire a construit sa maison en bois cordé à partir de poteaux téléphoniques mis au rebut. Si vous avez un terrain boisé, vous pouvez couper vos propres arbres. La seule chose que je ne recommanderais pas seraient les traverses de chemin de fer car elles sont généralement traitées à l’arsenic : dommage de construire une maison si écologique pour vivre dans un bain toxique 😉

En fait la provenance ou l’essence du bois n’importe que peu. La seule chose importante, c’est que le bois doit être complètement sec (minimum 3 ans de séchage). S’il sèche et se rétracte dans le mur, l’air peut s’infiltrer; voir la maçonnerie se fissurer. De plus (je dirais presque surtout), le bois contenant de l’humidité peut pourrir une fois installé.

Enfin notez qu’avec l’humidité, le Chêne et le Châtaigner vont générer des coulures de tanin qui tacheront le mortier; réduisant l’esthétisme de la maçonnerie. On ne peut pas l’éviter.

Comment fabriquer le mortier pour un mur en bois cordé ?

La recette classique : 5 pelles de sable, 3 pelles de chaux hydraulique et 4 pelles de sciure fine. Ajouter l’eau en continue dans la bétonnière de façon à obtenir un mortier facile à mettre en boules (un peu comme une pâte à pain). C’est d’ailleurs à cela qu’on reconnait que le mélange est bien dosé et la consistance bonne : le mortier se met a faire des boules qui roulent dans la bétonnière. Prenez une des boules et faites la sauter dans votre main. Il doit avoir la consistance d’une bouse de vache fraiche. Si elle s’aplatit complètement jusqu’à couler entre vos doigts ou s’effrite en retombant, faites les ajouts suivants :

  • Boule  trop liquide, rajouter de la sciure. 
  • Boule qui s’effrite, le mortier est trop sableux, rajouter de la chaux.

Faire tremper la sciure avant de l’incorporer au mortier vous fera gagner en efficacité : une fois dans le mur, elle ne sèchera pas le mortier en s’imprégnant de son humidité mais au contraire l’humectera, entraînant un séchage plus lent, donc moins de possibilités de déformations ou de fissures dans la maçonnerie..

Quelque soit la recette de mortier, gardez en tête de préférer la chaux au ciment (la chaux représente moins d’énergie grise et sèche plus lentement). C’est plus joli en plus.

Certains remplacent le sable par de l’argile, d’autres utilisent de la sciure très fine. Les aspects finaux seront différents, c’est un peu à vous de voir. Pour l’esthétisme, on peut aussi colorer le mortier avec des oxydes de métaux ou des pigments naturels (ocre).

On peut ajouter de la sciure de bois et/ou du papier mâché au mortier de ciment, ce qui permet de recycler encore plus de matériaux. Cela permet également de réduire la consommation de béton, dont la fabrication est très gourmande en énergie. L’option la plus écologique est le torchis (boue) pour le mortier. Il s’agit d’un autre matériau local, et les fissures peuvent être réparées rapidement et facilement. Vous n’aurez qu’à littéralement vous baisser pour trouver de quoi boucher la fissure !

La forme, la conception et l’efficacité des maisons en bois de corde

Le bois de corde se prête à une structure circulaire, ce qui constitue une utilisation très efficace de l’espace et permet de mieux répartir le poids de la toiture.

Une autre option réside dans la création d’une ossature bois qui est garnie de bois cordé une fois le toit posé.  Si acheter du bois vous rebute, au lieu de poteaux d’angle, on peut empiler des rondins équarris appelés  » Chaînage  » pour plus de solidité, et construire des murs de maçonnerie en bois cordé entre eux.

Il est facile d’ajouter des touches décoratives. Les arcs au-dessus des portes et des fenêtres sont faciles à construire. Des bouteilles en verre colorées peuvent être placées dans le mortier avec les rondins (en coupant les goulots et en scotchant les deux parties coupées entre elles pour faire un tube de verre traversant. D’autres décorations solides peuvent être ajoutées dans le mortier pour égayer la façade ou l’intérieur..

Les maisons en bois cordé sont-elles bien isolées ?

Les maisons en bois de corde sont efficaces sur le plan énergétique, car le mortier agit comme une masse thermique qui retient la chaleur qui rayonne dans la maison. Bien sur L’efficacité thermique d’un mur en bois massif dépend de trois variables 

  • l’épaisseur, 
  • la composition (c’est-à-dire le rapport entre le bois et le mortier) 
  • la quantité (éventuelle) d’isolation ajoutée.

Valeurs R du bois de corde – Pour les indications suivantes on va partir sur une technique de fabrication standard. En moyenne donc un mur de 40 cm  a une valeur R d’environ 20, et un mur de 60 cm a une valeur R d’environ 40. Une maison ronde en bois cordé se réchauffe et se refroidit plus facilement, car l’air circule sans obstruction des murs.

Pas de ponts thermiques – Comme il n’y a pas de montants ou de jonctions entre plusieurs parties structurelles, l’air n’est pas transféré de l’intérieur vers l’extérieur (pont thermique). 

En plus de leur efficacité énergétique, les maisons en bois de corde ont de grandes qualités acoustiques et un aspect naturel et rustique. Elles s’intègrent bien dans un environnement boisé.

Même dans les climats froids la chaleur reste

Construire soi-même sa maison en bois cordé 

S’il s’agit d’un projet que vous souhaitez réaliser vous même, il faudra quand même faire appel à des professionnels pour les fondations : le bois cordé nécessite des fondations comme n’importe quelle maison et ces dernières sont capitales pour éviter le pourrissement de l’ensemble. Il faudra bien évidemment obtenir un permis de construire et respecter le PLU etc etc. À part cela, la maçonnerie en bois de corde est un moyen simple et pas cher  de construire soit même une maison économe en énergie et d’aspect naturel.

Quel est le prix d’une maison en bois cordé ,

66% moins cher – Accrochez vous, c’est une bonne nouvelle ! Si vous faites votre chantier 100% vous même, alors on considère que c’est généralement le tiers du prix d’une maison conventionnelle. Oui le tiers. 66% de remise si vous préférez….. 

Pour une maison de 100m² il vous faudra compter environ 170 a 200 m² de surface de mur, avec une épaisseur d’environ 45 cm cela représente environ 9 000€ de bois et de chaux. Ajoutez cela le prix des huisseries (fenêtres double vitrage et portes) 3 000€ pour avoir de la lumière (mais bon pas des baies vitrées non plus) . Plus le prix de la toiture qui variera selon votre région (tuile pour la chocolatine, ardoise pour les pains au chocolat) et vos goûts ou votre budget (on peut très bien couvrir au goudron si on a pas le choix financièrement).
Dans tous les cas on est très loin du pavillon de plain pied à 100 000€ !!! Notez quand même que le vrais coût représente le temps que vous devrez y passer : 3 mois à 2, 5 jours par semaine pour une maison de 100m².

Laisser un commentaire