Par quoi remplacer les 10 ingrédients les plus toxiques de nos produits ménagers ? Focus sur 12 solutions naturelles et efficaces

8 minutes de lecture.

Ils sentent bon, lavent plus blanc que blanc, sans frotter, sans essuyer, sans rincer, sans suer… bref ils rangent la bonne vieille huile de coude au rang des archaïsmes et vous promettent – si ce n’est de vous débarrasser du ménage – au moins de le faciliter « comme vous ne l’auriez jamais cru ». Une belle promesse bien évidement et un projet qui serait presque tout à fait louable. Oui presque. Car ce que les publicités ne vous diront pas, c’est que la plupart de ces produits salissent bien plus qu’ils ne nettoient. Pollution des rivières, des nappes phréatiques bien sur mais aussi à plus long termes celle votre santé : les nettoyants commerciaux courants sont remplis  de substances toxiques et polluantes.

D’ou l’intérêt de revenir à quelques recettes de grand mère – que je liste par exemple dans ma bible des produits ménagers DIY – et de s’intéresser aux ingrédients que l’on met dedans (en comparaison avec ceux de nos (ex)marques préférées). C’est l’objet de cet article et si vous me consacrez 10 minutes de votre temps, je vous propose d’explorer d’abord les éléments toxiques contenus dans la plupart des nettoyants industriels puis de dresser celle des nettoyants naturels et pourtant tout aussi efficaces !

Quels sont les éléments toxiques des produits ménagers  ?

Une étude américaine produite par “Environmental Working Group (EWG)” a examiné les données de sécurité de plus de 1 000 ingrédients utilisés dans les produits de nettoyage vendus dans les commerces américains. Il a constaté que plus de la moitié de ces produits contenaient des ingrédients nocifs pour les poumons. Un produit sur cinq contenait des ingrédients susceptibles de favoriser l’asthme – surtout chez les plus jeunes pourtant en bonne santé. Et je ne parle même pas des substances cancérigènes bien sûr… Vous me direz, les Etats-Unis sont loin et nos produits gaulois sont plus sains… Et bien non, si l’on en croit la très sérieuses et officielle ADEME dans cette infographie réalisée sur la base d’une étude du tout aussi sérieux magazine 60 millions de consommateurs qui au passage édite cette liste de 108 produits ménagers Français les plus toxiques .

Bref cet article commence à ressembler à une bibliothèque de liens vers des sites officiels, mais je pense que vous l’aurez comprit à ce stade, je ne suis pas le seul à dire que si cela sent trop bon, c’est que cela sent très mauvais. Et maintenant, petite plongée dans les ingrédients de ces bien vilains produits :

1,4-Dioxane

Cet ingrédient est soupçonné d’être cancérigène et se trouve dans de nombreux détergents courants.

Les composés d’ammonium quaternaire ou « quats ».

Les quats sont des déclencheurs d’asthme connus que l’on trouve souvent dans les nettoyants en spray et les assouplisseurs de tissus.

Chlore de l’eau de Javel

Les vapeurs d’eau de Javel peuvent contenir du chlore et du chloroforme, qui ont été associés à des effets respiratoires et neurologiques et à des cancers. En outre, l’eau de Javel est très réactive et peut former d’autres gaz dangereux lorsqu’elle entre en contact avec de l’ammoniac ou des acides comme le vinaigre.

Formaldéhyde

Utilisé comme agent de conservation, le formaldéhyde est un agent cancérigène connu.

Perchloroéthylène (« PERC »)

Présent dans les détachants, les produits de nettoyage à sec domestiques et les nettoyants pour tissus d’ameublement, le PERC est un cancérogène et une neurotoxine probables.

Ammoniac

L’ammoniac est un irritant respiratoire et cutané.

Antibactériens

Bien que très décriés, le triclosan peut encore être trouvé dans les detergents. Ces substances nocives ont un rôle de perturbateur endocrinien et sont suspectées de participer à la résistance aux antibiotiques. Malheureusement, les données de sécurité sur de nombreux antibactériens utilisés comme alternatives sont rares.

2-Butoxyéthanol (également 2-BE, BCEE, ou Butyl cellosolve)

Présent dans les détachants pour le linge, les nettoyants pour four et les dégraissants, le 2-BE est un irritant pour la peau et les yeux qui figure sur la liste des substances toxiques.

Éther monométhylique de diéthylène glycol (également DEGME ou Methoxydiglycol)

Cet ingrédient est un solvant utilisé dans certains dégraissants et nettoyants à usage intensif. Interdit d’utilisation dans les nettoyants dans l’UE, ce composé a été lié à des effets sur la fertilité.

Parfums

Les agents de parfum peuvent contenir des centaines de composés chimiques différents, dont des phtalates, un perturbateur endocrinien. Les parfums peuvent également déclencher de l’asthme et des allergies. Même si votre produit mentionne « aux essences naturelles », vérifiez qu’il ne contient que cela et pas juste 3 goutte dans une tonne de produit.

Quels ingrédients plus sains et naturels pour faire ses produits ménagers soi-même  ?

Heureusement, aucun des ingrédients listés ci-dessus n’est indispensable pour nettoyer votre maison. Il est facile de fabriquer ses propres produits de nettoyage beaucoup plus respectueux de votre santé, maison et planète en utilisant les ingrédients listés ci-dessous… Voici donc une liste d’ingrédients courants et sans danger pour l’environnement que vous pouvez utiliser seuls ou en combinaison pour une multitude d’applications domestiques. La grande majorité des nettoyages peuvent être réalisés avec rien de plus que du vinaigre, du bicarbonate de soude, du savon de Marseille et de l’eau; même si d’autres ingrédients sont utiles pour des tâches spécifiques.

Le bicarbonate de soude

Utilisé depuis plus d’un siècle, le bicarbonate de soude nettoie, désodorise, adoucit l’eau et décape.

Savon noir ou savon de Marseille

Le savon non parfumé sous forme liquide (ainsi que les paillettes, les poudres ou les pains de savon) est biodégradable et nettoie à peu près tout. Le savon noir est un exemple d’ingrédient de nettoyage excellent et polyvalent. Évitez d’utiliser des savons qui contiennent des distillats de pétrole (référez vous à la composition).

Le jus de citron

L’un des acides alimentaires les plus puissants, le jus de citron est efficace contre la plupart des bactéries domestiques.

Vinaigre blanc

Utilisez le vinaigre blanc pour éliminer la graisse, la moisissure, les odeurs et certaines taches, et pour prévenir ou éliminer l’accumulation de cire.

La lessive de soude

La lessive de soude sont des carbonates de sodium décahydratés, un minéral. Il élimine la graisse, élimine les taches, adoucit l’eau et nettoie les murs, les carreaux, les éviers et les baignoires. Utilisez-le avec précaution, car la soude peut irriter les muqueuses. Ne pas utiliser sur l’aluminium.

Huile végétale ou d’olive

Utilisez-la dans les cires à bois faites maison.

 Alcool

L’alcool est un excellent désinfectant. Cependant, certains problèmes de sécurité liés à l’alcool isopropylique (également connu sous le nom d’alcool à friction) font que d’autres formes d’alcool sont un choix plus prudent. La vodka est un puissant désodorisant, et d’autres formes d’éthanol (alcool de grain) peuvent être utilisées comme nettoyants et désinfectants.

Fécule de maïs

Utilisez la fécule de maïs pour nettoyer les fenêtres, polir les meubles et shampouiner les tapis et les moquettes.

Solvant d’agrumes

Le solvant aux agrumes nettoie les pinceaux, l’huile et la graisse, et certaines taches. Mais attention : le solvant aux agrumes peut provoquer des irritations de la peau, des poumons ou des yeux chez les personnes souffrant de sensibilités chimiques multiples.

Eau de Javel à base d’oxygène

L’eau de Javel à base d’oxygène (généralement fabriquée à partir de carbonate de sodium et/ou de peroxyde) élimine délicatement les taches, blanchit les tissus et a de nombreuses applications dans l’élimination des taches domestiques. De nombreuses marques courantes d’agents de blanchiment à l’oxygène contiennent un certain nombre de produits chimiques supplémentaires (et moins inoffensifs) renseignez vous avant d’acheter.

Peroxyde d’hydrogène

Désinfectant courant pour les plaies, le peroxyde d’hydrogène peut également être utilisé pour désinfecter la cuisine ou la salle de bains. Son léger effet blanchissant fait du peroxyde d’hydrogène un excellent détachant pour les tissus et les joints. Il peut provoquer une irritation de la peau ou des voies respiratoires, il faut donc le manipuler avec précaution.

Le borax est-il sûr ?

De nombreuses personnes considèrent le borax comme un irritant cutané léger. La fiche signalétique indique que le borax présente un risque sanitaire de 1, comme le sel et le bicarbonate de soude. Toutefois, des recherches récentes indiquent que le borate de sodium et ses dérivés peuvent nuire au système reproducteur. Si aucune étude n’a été réalisée sur l’homme, au moins une étude montre clairement une perturbation endocrinienne chez l’animal, et l’Union européenne considère désormais le borax comme toxique pour le système reproducteur humain. La plupart des fabricants de cosmétiques ont retiré le borax et le borate de sodium des produits de soins , car ils sont facilement absorbés par la peau humaine. Si vous décidez d’utiliser le borax pour le nettoyage de votre maison, faites-le avec parcimonie et protégez-vous.

Laisser un commentaire