Comment choisir le bon engrais biologique pour son jardin (en comprenant l’étiquette)

8 minutes de lecture.

Lorsque vous achetez un engrais de jardin, la proportion d’azote (N), de phosphore (P) et de potassium (K) est indiquée sur le récipient sous la forme de trois chiffres. Mais que signifient ces chiffres et comment les utiliser ?

Pour le nouveau jardinier, la chimie derrière l’action de fertiliser peut être intimidante. J’ai souvent vu des jardiniers en herbe errer dans les allées consacrées aux engrais passer d’un produit à l’autre en essayant de déchiffrer l’étiquette et les chiffres, confus par des symboles qui ressemblent un peu trop à des hiéroglyphes d’un scribe dysgraphique. 

Mais pour comprendre – et vous souvenir – des principaux nutriments dont vos plantes ont besoin pour réussir leur croissance, voici une explication en trois lignes ::

  • L’azote pour la croissance végétative comme les feuilles ou l’herbe.
  • Le phosphore pour le développement des racines.
  • Potassium pour tout .

Comprendre les chiffres des engrais

Lorsque vous achetez un engrais dans votre jardinerie, la proportion d’azote (N), de phosphore (P) et de potassium (K) est indiquée sur le récipient sous la forme de trois chiffres. Ces chiffres vous indiquent le pourcentage de N, P et K dans le mélange d’engrais qu’ils ont combiné pour en faire leur produit spécial. 

Par exemple, si vous voulez acheter un engrais tout usage contenant des parts égales de N P K, vous pouvez choisir un produit dont le rapport est de 4-4-4. Si vous recherchez quelque chose de plus approprié pour la transplantation, lorsque vous voulez promouvoir le développement des racines, vous voudrez un nombre de P plus élevé comme un 2-8-4.

Les trois éléments dont nous parlons ci-dessus ne sont que les éléments de base – les macro-nutriments primaires. Les plantes ont également besoin d’autres éléments, appelés micro-nutriments, pour réussir leur développement. Le magnésium, le calcium et le fer sont également des facteurs clés de la santé des jardins – leur manque peut entraîner une faiblesse de vos plantes.

La seule façon précise de déterminer ce que votre sol contient ou ne contient pas est de procéder à une analyse du sol. Cependant, si vous observez vos plantes de plus près, vous pouvez découvrir certaines carences par vous-même.

Carences courantes du sol

Ce tableau énumère les macro- et micro-nutriments de base du jardin, ainsi que le « symptôme » qui indique un manque de ce nutriment particulier.

Éléments nutritifsEmplacementSymptôme
AzoteFeuilles, tigesLes feuilles les plus récentes sont vert pâle. Les feuilles plus anciennes commençant en bas deviennent jaunes. Tiges minces et fibreuses.
PhosphoreRacines, fleursMauvais développement des racines. Chute des fleurs et retard de la nouaison. La face inférieure des feuilles est souvent violacée.
PotassiumFeuillesLes feuilles les plus basses et les plus anciennes ont l’air flétries ou brûlées et sont souvent coupées vers le bas, du bord vers l’intérieur. Des taches peuvent également apparaître le long de la tige des feuilles.
MagnésiumFeuillesJaunissement du tissu foliaire entre les nervures des feuilles plus anciennes (chlorose), mais les nervures restent vertes. Les feuilles sont fragiles et se coupent vers le haut. Souvent déficient dans les sols acides.
CalciumFeuilles,
racines, fruits
Les nouvelles pousses sont déformées et irrégulières. Le dépérissement des racines commence par le détachement des extrémités, la partie restante devenant élargie ou ressemblant à un bulbe. C’est également la source de la pourriture de l’extrémité des fleurs.
FerFeuillesLes nouvelles feuilles jaunissent entre les nervures. Les feuilles plus anciennes seront complètement jaunes. Généralement, le problème se pose davantage dans les sols alcalins.

Engrais naturels ou synthétiques

Si vous avez découvert, par le biais d’une analyse du sol ou d’une inspection visuelle, que vos plantes présentent une carence en l’un de ces minéraux, vous avez deux choix quant à la méthode de livraison pour compenser ce qui manque.

Le choix le plus courant est celui d’un engrais à base de sel ou d’un engrais synthétique. En raison de leurs méthodes de production, de leurs conséquences négatives sur l’environnement et de leurs effets à long terme inconnus, ces produits ont fait l’objet de nombreuses critiques au fil des ans. Le spectre de nutrition qu’ils fournissent est souvent étroit et dépourvu des oligo-éléments (micro-nutriments) dont les plantes ont besoin. L’avantage des engrais synthétiques est qu’ils fournissent de grandes doses de macroéléments de manière à ce qu’ils soient facilement accessibles aux plantes. Cela a permis à l’agriculture de prospérer dans des sols pauvres en nutriments et de nourrir ainsi notre population en pleine croissance.

Dans mon propre jardin, je préfère utiliser des sources d’engrais naturelles pour soutenir globalement le sol. Les engrais naturels construisent la structure du sol car ils sont de base organique. Ils améliorent l’aération, retiennent mieux l’humidité et les nutriments et complètent la croissance des organismes bénéfiques à votre terres (toutes ces petites bestioles qui ne survivent généralement pas à la chimie). L’utilisation d’aditifs naturels permet d’imiter ce que nous trouverions dans un système naturel sain. Pour comparer ce scénario à notre propre corps, c’est comme choisir des aliments entiers plutôt que des aliments transformés pour nous fournir de l’énergie et des nutriments. Or vous savez bien ce que l’on raconte des aliments ultra-transformés !

[A lire aussi : Comment faire un compost efficace ?]

Les engrais naturels sont généralement plus équilibrés pour votre sol que les engrais synthétiques

Quelques exemples d’engrais naturels et biologiques

Les chiffres concernant les engrais ci-dessous sont des exemples. En général, ces chiffres varient quelque peu selon la marque ou les mélanges personnalisés. Voici quelques autres amendements naturels utiles que vous pouvez explorer :

La farine d’os 4-21-0

Elle est riche en phosphore, un minéral dont les plantes ont besoin pour un développement sain des racines et la croissance des fleurs. La farine d’os contient également du calcium et un peu d’azote, deux éléments bénéfiques pour les plantes. La farine d’os est absorbée lentement au fil du temps, il y a donc peu de risque de brûler les plantes avec une trop grande quantité de cet engrais. Pour plus d’informations, je vous renvois à mon article sur les avantages et les inconvénients de la farine d’os comme engrais.

Luzerne 3-1-2

Un engrais naturel tout usage qui aide les micro-organismes à convertir les éléments nutritifs du sol en formes solubles plus disponibles pour les plantes. La luzerne stimule le taux de croissance des semis et constitue un excellent paillis pour les roses et autres plantes vivaces. Faible risque de brûler la végétation. Si la luzerne vous intéresse, vous pouvez découvrir mon article dédié : les 10 miracles de la luzerne au jardin

Varech 2-1-3

Un autre engrais naturel universel, la farine de varech ajoute de l’azote, du potassium et du phosphore au sol. Le varech contient une grande quantité d’oligo-éléments et de l’acide alginique qui améliore la structure du sol. Faites attention car elle peut brûler si elle est trop appliquée. Bien sur si vous voulez plus de détail sur l’ engrais biologique qu’est le varech, j’ai un article pour vous : le Varech: avantage et utilisation dans le jardin

Sable vert 0-0-5

Est riche en oligo-éléments et en potassium. Il est bon pour la force des plantes et le développement sain des feuilles. Le sable vert est vraiment bon pour les cultures de racines comme les betteraves, les pommes de terre et les carottes et présente un faible risque de brûlure pour les plantes. Encore une fois, un article détaillé est disponible ici : Le Sable Vert, un engrais venu tout droit de l’océan

Le Compost (variera selon ce que vous mettrez dedans)

Le compost est évidemment le meilleur engrais ou conditionneur de sol que vous pourrez trouver, car il est gratuit ! Pour tout savoir sur le compost, les techniques de compostage, ce qu’il faut composter ou non; je vous renvois à toute la série d’article sur le compostage. Si vous ne voulez pas fouiller les articles, je vous conseille d’aller directement à Comment faire mon compost ?

Les multiples avantages offerts par les engrais naturels me semblent être un bien meilleur choix pour la nutrition des plantes. Je ne cherche pas des résultats instantanés dans mon jardin, mais un succès à long terme. Cela nécessite un jardin basé sur un sol sain. Le sol est le cœur du jardin. Un bon sol est synonyme de bonnes plantes !

Laisser un commentaire