Est ce compliqué d’installer une pompe à chaleur chez soi ?

9 minutes de lecture.

Une installation d’un système de chauffage central, quel qu’il soit, peut être compliquée. En effet, les canalisations sont généralement dissimulées dans des endroits difficiles d’accès où elles ne sont pas visibles, comme sous les planchers et même dans les murs. Mais une fois que votre système de chauffage est en place, vous ne devriez jamais avoir besoin d’accéder aux tuyaux – et les radiateurs peuvent être changés et les chaudières remplacées sans trop de travail. Mais peut-on en dire autant des pompes à chaleur ?

Les pompes à chaleur fonctionnent d’une manière très différente de celle d’une chaudière, mais heureusement, la tuyauterie actuelle de votre maison devrait être suffisante pour que le système de chauffage chauffe l’eau et la pompe pour l’injecter dans chacun de vos radiateurs. Cependant, la pompe à chaleur elle-même doit être installée et la manière de le faire dépend du type de système de pompe à chaleur que vous choisissez. Dans ce nouvel article de notre dossier « tout savoir sur les pompes à chaleur » je vous explique la difficulté d’installation pour tous les différents types de pompes à chaleur

Quelle est la pompe à chaleur la plus facile à installer ?

Il existe deux grandes familles de pompes à chaleur : les pompes à chaleur Air/Air – dites pompe à chaleur aérothermiques – et les pompes géothermiques – au sein desquels on retrouvera les pompes à chaleur hydrothermiques (Eau/Eau) et les pompes à chaleur géothermiques (Air/Eau).
Oui je sais c’est bizarre de se dire qu’une pompe à chaleur géothermique peut être de type… géothermique… Mais c’est comme cela !
Quelle différence entre ces types de pompes à chaleur ? Une pompe à chaleur à air aspire l’air chaud de l’extérieur, tandis qu’une pompe à chaleur géothermique puise la chaleur dans le sol soit en réchauffant de l’air qui circule dans des conduites souterraines, soit en pompant de l’eau souterraine ou équivalente (je vous renvoie à mon article détaillé sur le sujet si vous voulez plus d’informations à ce sujet. Vous avez juste a cliquer sur le lien ci-dessus).

La Pompe à Chaleur Aérothermique (Air/Air ou Air/Eau) : la plus facile et la moins couteuse à installer

Parmi ces deux systèmes, la pompe à chaleur à air est la plus facile à installer dans une maison existante. En effet, vous n’avez pas besoin de permis de construire avant l’installation et le système peut être installé en quelques jours / heures. Comme nous l’avons déjà mentionné, si la pompe est de type Air/Eau vous ne devriez pas avoir besoin d’installer de tuyauterie ou de radiateurs supplémentaires, à moins que le chauffagiste qualifié ne trouve un problème imprévu dans la tuyauterie de votre maison qui pourrait nécessiter une intervention. Elle viendra juste remplacer votre bonne vieille chaudière fioul ou gaz qui pourra alors sereinement prendre sa retraite dans le musée des polluants du XXieme siècle.

Si vous avez opté pour le modèle le plus populaire Air/Air : votre installateur devra prévoir les passages pour les tuyaux de réfrigérants qui relie l’unité extérieure à l’unité intérieur qui soufflera l’air dans votre maison. Mais cela ne représente pas des travaux pharamineux non plus – même si vous optez pour un système multi split (1 unité extérieure puissante alimente plusieurs « split » – ou unités intérieures – dans votre maison). Il devra juste percer plus de trous dans les cloisons pour raccorder les différents split. Pour une maison de 100m² comptez une dizaine de milliers d’euros – avant aides d’état et primes écologiques – pour une pompe à chaleur réversible (qui fait chauffage en hivers et clim en été).

L’unité extérieure de la pompe à chaleur devra nécessairement être installée à l’extérieur de votre maison. Cela peut causer un certain désordre – principalement esthétique – mais il devrait être minime. Néanmoins quelques précautions doivent être prises quant aux nuisances sonores pour le voisinage : je les décris en fin d’article.

Quelle difficultés pour l’installation d’une pompe à chaleur géothermique ?

Une pompe à chaleur géothermique est plus difficile à installer car les tuyaux doivent être enfouis dans le sol et vous aurez besoin d’un certain espace pour pouvoir le faire (il faut que la « distance » parcourue par l’air injecté dans les conduites souterraines soient assez importante pour lui permettre de se réchauffer / rafraichir au contact de la terre). C’est pourquoi vous devez faire expertiser le sol autour de votre maison pour vous assurer que l’installation est effectivement réalisable. S’il n’y a pas assez d’espace, les tuyaux peuvent être disposés verticalement au lieu d’être horizontaux, mais pour que votre pompe à chaleur fonctionne efficacement, la tuyauterie peut devoir descendre assez bas. Et bien sur le forage vertical à un coût.

A propos de forage d’ailleurs, parlons de la difficulté spécifique liée aux pompes à chaleurs hydrothermiques. celles-ci ne nécessitent pas d’enterrer des conduites d’air à 2m sous terre, mais impliquent l’accès à une source d’eau dont la température reste relativement constante (donc soit une source souterraine, soit la nappe phréatique, soit le fond d’une étendue d’eau suffisamment grande et profonde pour que la température reste stable au fond : en effet en deçà d’une certaine température une pompe à chaleur perd l’essentiel de son efficacité et donc de son coté écologique). Pour cette solution, vous aurez besoin d’une étude géologique complète et – si vous allez vous servir dans une nappe phréatique – de tout un ensemble d’autorisations administratives. Ne pompe pas l’eau qui veut dans notre pays ! Mais ces tracas du début peuvent en valoir le coup : la pompe à chaleur hydrothermique est la plus efficace de toute – en été comme en hivers !

Une pompe à chaleur géothermique peut-elle être installée sous une maison ?

Si vous n’avez pas assez d’espace pour installer une pompe à chaleur géothermique, les tuyaux peuvent-ils être posés sous la maison ? La réponse à cette question est simple : non ! Les tuyaux doivent être posés à une certaine distance de votre maison. Comme mentionné précédemment, si vous n’avez pas assez de terrain pour que le système soit posé horizontalement, des trous de forage peuvent être créés pour installer les tuyaux verticalement. Ainsi, la surface du système de tuyaux est suffisamment grande pour que la chaleur puisse être recueillie dans le sol et amenée dans votre maison.

Quelle est la profondeur d’une pompe à chaleur géothermique ?

Si la tuyauterie de votre pompe à chaleur est installée horizontalement, elle se trouvera à environ un ou deux mètres sous la surface. Cependant, pour installer un système horizontal, il vous faut environ 200 à 400 m2 de terrain. La maison moyenne en France a un jardin d’environ 90 m2, ce qui signifie que pour la plupart des gens, un système horizontal n’est pas possible.
Un système vertical va beaucoup plus profondément que cela, jusqu’à 150 mètres sous le sol, ce qui rend ces systèmes idéaux pour les personnes ayant des jardins plus petits. Cependant, cela rend les pompes à chaleur géothermiques assez difficiles à installer – et invasives aussi car le jardin entier sera en chantier.

Quand installe-t-on des puits de forage pour une pompe à chaleur géothermique ou hydrothermique ?

Avant de pouvoir forer les puits , il faut d’abord procéder à certaines vérifications. Une étude géologique complète sera réalisée pour vérifier que le sol et les zones environnantes conviennent et vous devrez vérifier avec votre mairie ce qu’en dit le PLU (parfois ce type d’installation est interdit). Enfin pour une pompe géothermique à captage horizontal; une simple déclaration de travaux en mairie sera nécessaire. Pour un forage verticale, vous devrez – en plus de la déclaration de travaux en Mairie- faire une autre déclaration de travaux auprès de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE).

Une fois que vous avez obtenu toutes les installations et creusé les tranchés / foré les trou, vous pouvez installer les conduites. Il est probable que cela soit fait avant l’installation de la pompe à chaleur elle-même et sa mise en place dans votre maison, car ces tuyaux doivent être testés sous pression.+

Une fois les trous de forage réalisés et les tuyaux installés, tout peut être connecté à la pompe à chaleur.

Peut-on installer une pompe à chaleur à la lisière de son jardin ?

Si la pompe à chaleur est pleine d’avantages, elle a aussi quelques inconvénients : le principal étant le bruit engendré par les vibrations de l’unité extérieure (surtout le vibration du ventilateur). Or le bruit d’une pompe à chaleur est encadré par la loi depuis 2006 : il relève de la catégorie des nuisances sonores de voisinage. Et dans ce contexte la Loi Française est claire : “Aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme.” Au delà de cette déclaration de principe qui donne l’esprit de la Loi, le législateur à définit les barèmes suivants pour qualifier la nuisance sonore :

  • 5 dB(A) de 7 h à 22 h ;
  • et de 3 dB(A) de 22 h à 7 h.

L’unité de mesure est le décibel – vous l’aurez comprit avec le dB d’ailleurs ! Si le cadre réglementaire à légèrement évolué en janvier 2021 ( la nuisance sonore entre désormais dans la catégorie des bruits d’activité, et plus précisément celle des « bruits produits par une activité industrielle »), le barème reste le même et la loi stipule clairement qu’il est interdit d’installer l’unité extérieure à moins de 20 mètres du logement de vos voisins.

Il faut aussi savoir qu’il existe des règles obligatoires concernant l’unité extérieure si cette dernière est posée dans un immeuble. Si c’est un balcon qui recevra l’unité, une déclaration de travaux est nécessaire. Enfin, il vous faudra l’accord des autres copropriétaires pour pouvoir lancer les travaux. N’hésitez donc pas à discuter et rassurer vos voisins quand à la nuisance sonore induite par l’unité extérieure/ En effet, placée judicieusement une pompe à chaleur est quasiment inaudible. Et si un tel emplacement n’était pas possible, n’hésitez pas a vous renseigner sur les kit anti-bruit : il existe en effet de nombreuses solutions pour limiter l’impact sonore : écrans phoniques , plots anti-vibratiles (qui désolidarisent l’appareil du bâtiment et limitent la propagation de vibrations) … Enfin voyez avec votre installateur comment orienter le module de manière optimale sans le placer dans un recoin ou trop près d’un mur qui ferait alors caisse de résonance…

Laisser un commentaire